Éliot L’Italien a marqué les deux buts dans la victoire de 2-1 des petits Nordiques, dimanche, contre les Bears Juniors de Hershey.

Le sacrifice d’un petit Nordiques

Certains sacrifices sont plus grands que d’autres. L’excellent Éliot L’Italien a marqué les deux buts dans la victoire de 2-1 des petits Nordiques, dimanche, au Tournoi pee-wee de Québec. Mais à l’unanimité, la rondelle du match est revenue au défenseur Thomas Lavoie.

Son père, Simon Lavoie, est en mission militaire en Ukraine. «Il était là au début de la saison à la réunion de parents et il est revenu quelques jours à Noël, mais c’est tout. Tout le monde fait beaucoup de sacrifices dans l’équipe, les parents paient cher, mais lui est à l’autre bout du monde. Ça relativise les choses», a expliqué Francis Lemieux, disant que de remettre la rondelle de la victoire à son numéro 33 allait de soi.

L’entraîneur-chef des Cyclones du Séminaire Saint-François, qui représentent les Nordiques au tournoi, venait de voir ses protégés gagner leur premier match, contre les Bears Juniors de Hershey (Pennsylvanie).

Avec un seul de ses joueurs ayant vécu l’expérience l’an dernier, il les a sentis tendus devant la foule de plusieurs milliers de spectateurs réunis au Centre Vidéotron. La pression est retombée en deuxième période et, selon Lemieux, la suite des choses sera à l’avenant.

«Belle expérience»

«Le premier match, c’est une belle expérience. Mais le Tournoi pee-wee, c’est plus qu’une partie», indique le pilote, qui réfléchissait déjà au match de mercredi, à 18h.

Les Américains ont profité de la nervosité des locaux pour ouvrir le pointage, en première période. Mais le très prometteur L’Italien a remis les pendules à l’heure en deuxième avec deux buts, le premier sur une passe de Xavier Veilleux et le second, sans aide.

«Éliot est très talentueux et il l’a encore démontré», a affirmé Lemieux, à propos de son grand attaquant prodige. «Mais dans son cas, ça va au-delà du talent. Il possède aussi l’attitude, il est très humble. On se demande s’il est vraiment conscient de quoi il est capable, mais à cet âge-là, c’est une bonne chose», fait valoir le coach, à propos de celui qui a grandi dans le Bas-Saint-Laurent et qui évolue pour une première saison à Québec.

La vedette offensive se disait satisfaite de la performance de son équipe et de la sienne, mais s’estime «capable d’en faire encore plus». «Maintenant que le stress est tombé, on est capables de se rendre loin», croit-il.

Auteur de 24 buts et 42 points en 23 matchs réguliers pour les Cyclones jusqu’ici cette saison, L’Italien a inscrit deux autres buts, dont un deuxième spectaculaire pour la victoire. «Je ne sais pas comment le dire, mais c’était un sentiment incroyable!» laisse tomber le 38, tout sourire.

NOTES: Dernière journée lundi (11h à 20h) pour admirer la trentaine de vitrines du Temple de la renommée du hockey installées au troisième étage du Centre Vidéotron. Trophées de la LNH et peintures y sont aussi exposés... Après la Roumanie dimanche soir, au tour d’une équipe de la Lituanie de donner ses premiers coups de patins au Tournoi pee-wee de Québec, lundi (8h). Dix-neuf pays sont représentés cette année, un record... Entrée en scène aussi des équipes scolaires, lundi, dont le Royal de l’école secondaire Cardinal-Roy de Québec (12h30, Pavillon de la jeunesse). Pour la deuxième année de la catégorie, 12 équipes sont en lice, dont une de l’Ontario et une du Vermont.