Glen Constantin a affirmé que le match de samedi contre Guelph lui fournirait une très bonne occasion de terminer l'évaluation de ses joueurs.

Le Rouge et Or, une équipe à maturité

Le camp d’entraînement presque terminé, il est maintenant temps de penser, et de passer, aux choses sérieuses pour le Rouge et Or. Avec une équipe mature comme rarement en a-t-on vu, les Lavallois espèrent pouvoir jouir de cette expérience pour décrocher les grands honneurs.

Avec seulement quatre des partants de sa ligne offensive de 2017 qui ont quitté, l’entraîneur-chef Glen Constantin peut compter sur des joueurs qui ont l’expérience du football universitaire québécois pour l’aider à former des recrues qui y feront leurs premiers pas.

«Un bon esprit, ça gagne pas des games, mais ça aide. […] Ça prend du leadership, ça prend du monde qui vont transmettre leur passé, leur passion, leurs connaissances et ça je le sens partout, à toutes les positions», a dit Constantin en conférence de presse, jeudi.

Même chose du côté de l’unité défensive, où on retrouve une bonne partie de l’alignement des années passées, notamment le demi défensif Adam Auclair qui disputera une troisième saison avec l’équipe. Ce dernier vante le fait «qu’il y a une très bonne cohésion», entre autres sur la ligne tertiaire presque intacte depuis trois ans.

«Mais à chaque année, c’est de recommencer à la case départ. Il y a des nouveaux joueurs à chaque année, donc c’est vraiment de créer une nouvelle cohésion avec ces nouveaux joueurs-là, puis de progresser.»

Élu meilleur joueur défensif au Canada en 2017, Auclair veut «essayer d’avoir un nouveau rôle de leader cette année, d’aider mon équipe à remporter des matchs».

Ce n’est pas arrivé souvent que le Rouge et Or puisse aligner autant de joueurs de quatrième et cinquième année dans sa formation, mais Constantin refuse d’identifier son édition 2018 comme la meilleure équipe, sur papier, qu’il aura à diriger.

Ceci dit, cette maturité a facilité le déroulement du camp, selon le coach. «Les choses vont plus vite point de vue de l’assimilation des systèmes offensifs et défensifs, ça va beaucoup plus rapidement. On sent que l’équipe est plus mature.»

L’évaluation se poursuit

Le camp d’entraînement du Rouge et Or prendra fin avec un match hors-concours contre les Gryphons de l’Université de Guelph, au Stade Telus de l’Université Laval, samedi, à 13h. Il s’agit d’une occasion parfaite pour Constantin de terminer l’évaluation de ses hommes avant le début de la saison régulière.

«Pour nous, ce n’est pas de gagner le match, c’est vraiment d’évaluer tout le monde», a lancé l’entraîneur-chef. Pour ce faire, le livre de jeux sera réduit afin de permettre aux recrues de «jouer» et non de «penser». «Des recrues contre des recrues, pour voir autant que possible qu’est-ce qu’ils peuvent faire au niveau de penser aux systèmes de jeu et d’exécuter, mais on simplifie les choses vraiment pour les évaluer.»

Constantin aura du pain sur la planche. Il compte bien surveiller la position de demi de coin lors du match de samedi où «beaucoup de bons joueurs» se battent pour un poste. En défensive, les positions d’ailier et de garde offensif seront aussi dans la mire de Constantin. «Ça, c’est des postes à combler. L’autre chose, c’est plus au niveau de qui va être partant.»

Il n’y aura pas de pratique conjointe entre l’équipe visiteuse et le Rouge et Or, comme c’était généralement le cas par le passé, à la décision de l’Université de Guelph. «Durant toutes ces années, ça a été des pratiques très productives», a expliqué l’entraîneur. «Considérant la longueur du camp, puis aussi la chaleur qu’on a eue et la fatigue qui a été accumulée, c’est peut-être bon pour nous demain [vendredi] de se ménager un petit peu», a poursuivi Constantin.

Blessés, quelques joueurs ne seront pas en uniforme samedi, mais l’organisation a préféré respecter sa politique relative à la divulgation des blessures.

Ce sera également le cas du Congolais Abel Mutombo (défense), pris sous l’aile de Constantin, qui a participé à son premier entraînement de football à vie, vendredi dernier. Le colosse de 6’4’’ et de 300 livres, spécialiste du judo, «progresse quand même bien, mais ce serait irresponsable de le faire jouer.»