Le Rouge et Or a eu le dessus sur les Stingers de Concordia, l'emportant par la marque de 47 à 9.

Le Rouge et Or ne rate pas sa rentrée

Après une victoire plus ou moins convaincante à Sherbrooke, le Rouge et Or de l’Université Laval n’a pas raté sa rentrée au Stade Telus en l’emportant 47 à 9 contre les Stingers de Concordia.

«Cette semaine, on a eu de l’énergie dès le premier sifflet. Ça ressemblait plus au match (hors-concours) contre Guelph qu’au premier match contre Sherbrooke. La défensive a aussi fait de très belles choses en première demie», a déclaré l’entraîneur-chef Glen Constantin après la partie.

Son vis-à-vis, l’ancien entraîneur des porteurs de ballon du Rouge et Or Brad Collinson, admettait pour sa part qu’il avait du pain sur la planche.

«On a des choses à travailler, on va regarder le vidéo et on va voir comment on pourra s’améliorer. D’être ici, c’est sûr que j’avais des papillons, mais j’avais déjà affronté Laval comme joueur et comme «coach» à Concordia et c’est grâce à Glen que je suis dans cette position aujourd’hui. Je ne pourrai jamais le remercier assez», a-t-il poursuivi.

Tant la défensive que l’attaque du Rouge et Or ont offert une solide performance. Le pointage a rapidement été de 3 à 1 grâce à un placement de David Côté du Rouge et Or suivi d’un simple de Concordia.

Touché attendu

Après une longue passe de 50 verges qui n’a qu’effleuré les doigts de Marc-André Pivin dans la zone des buts, l’attaque du Rouge et Or a finalement eu son premier touché de la saison quelques minutes plus tard. Le quart Hugo Richard a alors lancé le ballon à Jonathan Breton-Robert, qui a ensuite mis les gaz sur 60 verges jusque dans la zone payante.

«Il était important, ce premier touché. Il a donné des flammèches à toute l’équipe et tout le monde avait de l’énergie. On a tenté plusieurs longues passes. On prenait l’espace qu’ils nous donnaient. Ça ne fonctionnait pas toujours mais, au moins, on essayait des choses», a commenté le receveur de passes.

Richard abondait dans le même sens. «Il fallait se faire respecter par la voie des airs. Avec les receveurs que l’on a, on peut faire toutes sortes de jeux. Il ne faut pas avoir froid aux yeux et moi, j’ai confiance en mes receveurs. Je sais qu’ils vont me mettre en bonne position», a commenté le quart-arrière.

Concordia a ajouté trois autres points avant la fin du premier quart sur un placement d’Andrew Stevens, mais Laval est demeuré en contrôle du match. La défensive a brillé au début du second quart quand Kean Harelimana a fait échapper le ballon aux Stingers et que Dan Basombo l’a récupéré très près de la zone des buts des visiteurs. Un second touché, résultat d’une passe de cinq verges à Vincent Forbes-Mombleau, ajoutait à l’avance des locaux peu de temps après ce revirement.

Revirements

Concordia a répliqué avec un autre placement, mais la défensive du Rouge et Or frappait de nouveau quelques minutes plus tard quand Vincent Desjardins faisait échapper le ballon au quart de Concordia, Adam Vance. Les locaux ont ajouté un autre majeur quelques secondes avant la demie quand Richard a lancé une passe de 27 verges à Marc-André Pivin et que, sur le jeu suivant, Christopher Amoah traversait la ligne des buts avec le ballon.

Amoah n’avait pas joué la semaine dernière et jure qu’il est rétabli à 100% de sa blessure à la cheville avec comme preuve ses 97 verges accumulées par la course. «La ligne offensive m’a donné des brèches, moi je les ai prises et j’ai couru à 100%», a-t-il commenté après la partie.

À 6:29 du troisième quart, Mathieu Betts permettait aux siens d’ajouter deux points en plaquant Vance dans sa zone des buts. Son deuxième sac de la soirée portait son total en carrière à 28,5, lui qui avait battu plus tôt le record d’équipe de 26,5 établi par Vincent Desloges. 

Un autre placement de Côté, un touché de sûreté et deux autres touchés, une passe précise de 18 verges de Richard à Alexandre Savard, puis une courte course de Philippe Lessard-Vézina à la porte des buts, ont complété la marque pour Laval. Concordia a ajouté deux points dans une cause perdue en fin de match quand Laval a accordé un touché de sûreté.

Notes: Après le match de samedi, Hugo Richard comptait 8487 verges par la passe, dépassant les 8288 de Mathieu Bertrand en carrière avec le Rouge et Or. Il lui en manque 44 pour battre le record d’équipe de 8530 établi par Benoit Groulx...

Constantin a retiré du match le demi défensif Kevin McGee après qu’il eut écopé d’une pénalité pour conduite antisportive en fin de partie, lui qui avait été suspendu un match l’an passé après un plaqué à la tête contre Concordia. «Peut-être qu’il finira par être ciblé et il n’aide pas sa cause. Ce n’est pas comme ça comme ça qu’on joue au football à Laval», a commenté Constantin...