Khaléann Caron-Goudreau était inconsolable après le revers du Rouge et Or.

Le rêve s’envole encore pour le Rouge et Or

À la recherche du premier titre national de son histoire, le Rouge et Or de l’Université Laval est tombé à court de son rêve, dimanche soir à Toronto, en s’inclinant 70-58 contre les Marauders de McMaster en finale du Championnat U SPORTS de basketball féminin.

Le Rouge et Or obtenait donc la médaille d’argent pour la troisième fois depuis la création du programme. Plusieurs joueuses de l’édition actuelle avaient aussi vécu une semblable situation, en 2017, lors d’une défaite contre McGill.

«L’objectif suprême était de remporter le titre canadien, on avait de grandes aspirations. On a eu l’opportunité de jouer le match ultime, mais ça prend toujours un peu de chance, un peu de tout, pour l’emporter. Je suis extrêmement fier de nos joueuses, elles se sont super bien comportées toute la saison. On n’a pas de regrets, on a travaillé fort, on a vraiment tout donné», a dit l’entraîneur-chef Guillaume Giroux.

Pour Claudia Émond, Jane Gagné, Sarah-Jane Marois et Naomi Lavallée, c’était une dernière tentative d’aller chercher le seul titre qui manquait à leur palmarès. Leur brillant stage universitaire a pris fin sans qu’elles puissent savourer le plaisir de remporter le Championnat canadien.

«Sans dire que c’était l’année ou jamais, c’est ce qu’on voulait. Ce groupe a participé quatre fois au Championnat national, deux fois à la finale en trois ans et a finalement gagné le titre provincial, récemment. Elles laissent une belle empreinte sur le programme. Quand j’ai été nommé en 2015, le but était de ramener le Rouge et Or au niveau national, et on a réussi cela grâce à elles», a ajouté celui qui misera sur un bon noyau, la saison prochaine, avec plusieurs joueuses qui seront de retour.

Une poussée de sept points des Marauders de McMaster en début de quatrième quart a coupé les ailes du Rouge et Or, qui n’est plus parvenu à lancer avec la précision nécessaire pour sortir gagnant d’une rencontre dotée d’un enjeu aussi grand.

Avance de six points

Le Rouge et Or avait réussi à s’offrir une avance de six points (33-27) à la demie, notamment grâce à deux paniers de trois points de Marois au deuxième quart. Mais les Marauders, qui l’emportaient pour la toute première fois, ont entrepris la seconde moitié en force pour revenir de l’arrière et créer l’égalité 44-44 après trois quarts.

Une poussée de sept points de l’adversaire en début de quatrième quart a coupé les ailes du Rouge et Or, qui ne parvenait plus à lancer avec la précision nécessaire pour sortir gagnant d’une rencontre dotée d’un enjeu aussi grand. Avec un pourcentage inférieur à 30 % (29,6 % contre 37,7 % pour les Marauders), les chances de l’emporter s’éloignaient chaque fois que le ballon n’entrait pas dans le cerceau.

L’ailière Khaléann Caron-Goudreau a été choisie joueuse du match pour le Rouge et Or. Elle a aussi été nommée dans l’équipe d’étoiles du championnat.

Bon début de match

«On a super bien commencé le match, j’étais content de ce qu’on faisait en défensive et c’était positif aux lancers du terrain et des trois points avec 40 %. Mais au troisième quart, on n’a lancé qu’à 11 %, et à 26 % au dernier. Ça nous a fait très mal. Pendant ce temps, McMaster a entrepris la deuxième demie en force, attaqué en verticale et s’approchait du panier de plus en plus», a-t-il expliqué à propos du déroulement de la partie.

L’ailière Khaléann Caron-Goudreau a été choisie joueuse du match pour le Rouge et Or. Elle a aussi été nommée dans l’équipe d’étoiles du championnat, tout comme l’arrière Sarah-Jane Marois, auteure de 21 points en finale. Lennaea Harper, de McMaster, a été consacrée joueuse par excellence du tournoi.