Le quart des Alouettes Antonio Pipkin s'était blessé à la jambe dès le premier match de la saison.

Le retour de Pipkin provoque le départ de Bridge chez les Alouettes

Le deuxième séjour de Brandon Bridge chez les Alouettes de Montréal aura été de très courte durée : le retour d’Antonio Pipkin dans la formation a fait en sorte que les Alouettes ont libéré le quart canadien, mercredi.

La formation de Khari Jones avait embauché Bridge à la fin juin, afin de pallier à la perte de Pipkin, blessé à la jambe dès le premier match de la saison.

Comme Pipkin a réintégré la formation des Oiseaux avant la séance de mercredi, les Alouettes ont libéré le Canadien, qu’ils avaient repêché en 2015.

Selon l’entraîneur-chef, Bridge a en quelque sorte été victime des circonstances, lui qui n’avait pas pris part au camp avec l’équipe. Il avait passé quelques semaines dans le giron des Argonauts de Toronto, avant d’être libéré un peu avant son embauche par les Alouettes.

Le retour de Pipkin ne change toutefois rien à la formation partant en attaque des Alouettes. C’est toujours Vernon Adams fils qui amorcera le match de vendredi, face au Rouge et Noir d’Ottawa.

À moins d’une blessure à Adams, on voit mal de quelle façon Pipkin pourrait retrouver le poste de quart partant dans l’immédiat.

Les Alouettes ont apporté un autre changement à leur formation cette semaine, libérant le spécialiste des retours de botté Marcus Taylor pour le remplacer par Shakeir Ryan.

Taylor n’a disputé qu’une rencontre, contre les Eskimos d’Edmonton il y a deux semaines, mais on sent que la direction des Alouettes n’a pas apprécié ce qu’elle a vu de lui.

Finalement, en raison de la blessure subie par Tyler Johnstone, dont le nom a été inscrit à la liste des blessés pour six matchs, Jones a confirmé que Sean Jamieson agira comme bloqueur droit et que Spencer Wilson sera au poste de garde à droite.