La Ligue nationale de hockey a annoncé le report de sa séance de sélection annuelle, qui devait avoir lieu au Centre Bell les 26 et 27 juin, à cause de l’incertitude liée à la pandémie de coronavirus.
La Ligue nationale de hockey a annoncé le report de sa séance de sélection annuelle, qui devait avoir lieu au Centre Bell les 26 et 27 juin, à cause de l’incertitude liée à la pandémie de coronavirus.

Le repêchage de la LNH à Montréal repoussé

La COVID-19 a continué de chambarder la vie sportive sur la planète mercredi, frappant cette fois sur un événement qui était attendu avec beaucoup de fébrilité à Montréal et tout particulièrement pour un jeune homme issu de la grande région montréalaise.

La Ligue nationale de hockey a annoncé le report de sa séance de sélection annuelle, qui devait avoir lieu au Centre Bell les 26 et 27 juin, à cause de l’incertitude liée à la pandémie de coronavirus.

L’endroit, la date et le format de la séance de sélection de 2020, et du tirage au sort, seront annoncés quand tous les détails auront été réglés, ont déclaré les dirigeants de la LNH dans un bref communiqué

Le domicile du Canadien de Montréal devait accueillir la séance de sélection pour la première fois depuis 2009. Cette année-là, John Tavares avait été réclamé au premier rang, par les Islanders de New York.

L’événement était d’autant plus attendu cette année que l’attaquant québécois Alexis Lafrenière, de l’Océanic de Rimouski, est virtuellement assuré d’être le premier joueur sélectionné.

Le gardien Marc-André Fleury, maintenant avec les Golden Knights de Vegas, est le dernier joueur né au Québec ayant été choisi au tout premier rang du repêchage, en 2003 à Nashville.

«Bien que malheureux pour les fans de hockey en général, et pour nos partisans ici à Montréal, cette décision était la bonne à prendre dans les circonstances. Je suis confiante que la Ligue proposera une alternative qui saura satisfaire tous les amateurs de hockey», a déclaré France Margaret Bélanger, vice-présidente exécutive et chef des affaires commerciales du Groupe CH, dans un communiqué rendu public par l’organisation du Canadien quelques minutes après l’annonce.

La ligue a aussi fait savoir que le camp d’évaluation des espoirs de la LNH, qui devait se tenir à Buffalo du 1er au 6 juin, et la soirée de remise des trophées, prévue pour le 18 juin à Las Vegas, ont également été repoussés. La LNH a dit souhaiter retourner à Las Vegas, où elle tient sa soirée de remise de trophées depuis 2009.

LA PANDÉMIE S'AGGRAVE

Par ailleurs, le médecin en chef de la LNH s’attend à une aggravation de la pandémie de la COVID-19, avant que la situation puisse s’améliorer.

Le Dr Winne Meeuwisse a indiqué que le virus «entre dans sa phase d’accélération» en Amérique du Nord. On ignore pour l’instant à quel moment les activités de la LNH pourront reprendre.

«Nous voulons faire notre part pour non seulement protéger nos joueurs et le personnel des équipes, mais aussi les partisans», a insisté Meeuwisse lors d’une conférence téléphonique.

Il a mentionné que la ligue est soulagée que seuls deux joueurs aient jusqu’ici testé positifs à la COVID-19, et il espère que les mesures de confinement en empêcheront d’autres de le contracter. Les joueurs et le personnel des équipes ont reçu la directive de demeurer en confinement au moins jusqu’au 4 avril.

On ignore à quel moment les joueurs pourront reprendre l’entraînement en petits groupes, ou encore se présenter aux divers complexes d’entraînement.

Meeuwisse a souligné que la courbe de propagation du coronavirus aux États-Unis et au Canada déterminera le moment où les activités pourront reprendre.

De plus, les différentes directives gouvernementales en vigueur dans chacun des 31 marchés de la LNH pourraient avoir une influence sur les prochaines décisions de la LNH.

«Il sera difficile d’avoir une approche unique à travers la ligue, a admis Meeuwisse. Mais nous pouvons tenter d’avoir une approche globale tout en respectant les consignes locales.»

Meeuwisse et le commissaire adjoint Bill Daly ignorent toujours si les matchs devront être disputés à huis clos lorsque les activités reprendront.