Les organisateurs du Rallye de Charlevoix assurent que l’événement prévu du 23 au 25 octobre aura lieu «en s’adaptant aux nouvelles réalités».
Les organisateurs du Rallye de Charlevoix assurent que l’événement prévu du 23 au 25 octobre aura lieu «en s’adaptant aux nouvelles réalités».

Le Rallye de Charlevoix aura lieu malgré la pandémie

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Contrairement à plusieurs événements sportifs qui ont été annulés ces derniers mois en raison de la pandémie de COVID-19, les organisateurs du Rallye de Charlevoix assurent que l’événement prévu du 23 au 25 octobre aura lieu «en s’adaptant aux nouvelles réalités». «En fait, il pourrait avoir lieu aujourd’hui!» lance le coordonnateur Samuel Tremblay.

«À moins d’un revirement où tout devrait être fermé de nouveau, l’événement aura lieu. Actuellement, on serait en mesure de tenir le rallye», assure M. Tremblay en entrevue avec Le Soleil. L’événement fait partie de la Coupe nord-américaine, du championnat canadien, du championnat est-canadien et du championnat du Québec des rallyes.

«C’est l’une des manches les plus importantes en Amérique du Nord, surtout avec l’annulation du Rallye international Baie-des-Chaleurs et du Rallye Défi, qui a été transformé en événement régional cette année. Il n’y aura que six manches au championnat canadien», poursuit-il.

Samuel Tremblay indique que l’accueil des spectateurs sera évalué ultérieurement, mais que l’événement pourra avoir lieu sans spectateurs ou alors avec un nombre restreint de spectateurs afin de respecter les mesures de distanciation physique. «Ce n’est pas un problème, car notre événement a lieu en plein air et qu’il n’y a pas d’estrade. Des mesures spécifiques seront aussi mises en place pour l’accueil des concurrents, bénévoles, officiels et médias.»

Le coordonnateur prévoit accueillir de 15 à 25 coureurs alors qu’il en accueillait plus de 25 les années précédentes, dont quelques-uns des États-Unis. «Ce serait viable comme ça. On aura aussi un événement simplifié avec le minimum de 180 km et réparti sur trois jours plutôt que sur quatre pour permettre aux équipages avec de plus petits budgets de participer», enchaîne-t-il.

En place depuis plus de 30 ans et autrefois de calibre international, le Rallye de Charlevoix avait fait relâche pendant quelques années au début des années 2000 avant de revenir quelques années plus tard et de retrouver son titre national l’an dernier.