La NFL a continué de faire fabriquer des ballons cette semaine en prévision du Super Bowl, le 1er février, alors que les Patriots de la Nouvelle-Angleterre sont impliqués dans une histoire de ballons dégonflés.

Le propriétaire des Patriots se porte à la défense de son équipe

Le propriétaire des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, Robert Kraft, a fortement pris la défense de son équipe, lundi, par rapport à l'enquête portant sur l'utilisation de ballons dégonflés lors du match de championnat de l'Association américaine.
Semblant frustré à quelques occasions, Kraft a indiqué qu'il s'attendait à des excuses de la part de la Ligue une fois qu'il sera prouvé que les Patriots n'ont rien à se reprocher.
«Je crois inconditionnellement que les Patriots de la Nouvelle-Angleterre n'ont pas transgressé les règlements de la NFL», a-t-il commenté.
Kraft a aussi déclaré que la situation l'embêtait réellement, que la réputation et l'intégrité de l'entraîneur Bill Belichick et du quart-arrière Tom Brady - et de l'équipe par association - avaient été remises en question.
Il a ajouté qu'en 15 ans de collaboration avec Belichick et Brady, ils ne lui avaient jamais menti.