Malgré une saison historique qui s’est conclue en queue de poisson, le Lightning a effectué peu de changements pendant l’intersaison : l’équipe est toujours menée par Steven Stamkos, Nikita Kucherov, Victor Hedman et le gardien Andrei Vasilev­skiy (photo).

Le Lightning part favori

Après avoir égalé un record de la LNH avec 62 victoires, le Lightning de Tampa Bay demeure favori pour terminer en tête de l’Association de l’Est.

Les Maple Leafs de Toronto pourront-ils les déloger et répondre aux attentes élevées des partisans? Les Panthers de la Floride sont-ils prêts à réintégrer le peloton de tête? Les Blue Jackets de Columbus sombreront-ils dans les bas-fonds du classement?

Voici un aperçu de la prochaine saison dans l’Association de l’Est de la LNH.

Les favoris

Malgré une saison historique qui s’est conclue en queue de poisson par un balayage aux mains des Blue Jackets lors du premier tour des séries, le Lightning a effectué peu de changements pendant l’intersaison. Le groupe mené par Steven Stamkos, Nikita Kucherov, Victor Hedman et Andrei Vasilevskiy espère enfin remporter les grands honneurs.

Les Maple Leafs continuent aussi d’accumuler les échecs en séries après de bonnes campagnes lors des trois dernières années. Les problèmes liés au plafond salarial augmentent le sentiment d’urgence chez la troupe de Mike Babcock.

Le trio de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak est toujours l’un des meilleurs de la LNH. L’ajout annuel de jeunes dans des rôles de soutien ou de pointe a permis aux Bruins de Boston de demeurer parmi l’élite du circuit malgré un noyau vieillissant. Ils pourraient bien atteindre la finale de la Coupe Stanley pour une quatrième fois en 10 ans.

Les Capitals de Washington comptent toujours aussi sur le même noyau qui leur a permis de soulever la coupe Stanley en 2018. La défensive manque d’expérience après John Carlson et Dmitry Orlov, mais l’offensive devrait continuer de fonctionner à plein régime tant qu’Alex Ovechkin continuera de jouer.

Dans la course

Les Islanders de New York ont connu une transformation exceptionnelle à la suite de l’arrivée de Barry Trotz derrière le banc. Semyon Varlamov pourrait devenir le prochain gardien à relancer sa carrière sous la tutelle de l’instructeur des gardiens Mitch Korn, comme Robin Lehner l’a fait l’hiver dernier. La défensive demeure suspecte, mais les Islanders pourraient ébranler la hiérarchie dans l’Est.

Les Panthers ont réussi deux gros coups en embauchant le gardien Sergei Bobrovsky et l’entraîneur-chef Joel Quenneville. Bobrovsky a remporté le trophée Vézina deux fois avec les Blue Jackets, tandis que Quenneville a soulevé la coupe Stanley trois fois avec les Blackhawks de Chicago. Ils espèrent aider leur nouvelle équipe à participer aux séries pour une troisième fois depuis le début du nouveau millénaire.

Les Penguins de Pittsburgh demeurent dangereux grâce à Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang. Alex Galchenyuk, Brandon Tanev et Dominik Kahun sont des nouvelles options d’ailiers pour Crosby et Malkin. Si la chimie opère, les Penguins pourraient gagner la coupe Stanley pour une quatrième fois avec ses deux centres étoiles.

Un grand ménage semblait s’imposer au sein de la direction des Flyers de Philadelphie l’hiver dernier. Avec Chuck Fletcher comme dg et Alain Vigneault derrière le banc, ils espèrent tirer le maximum d’un bon mélange de vétérans et de jeunes. Carter Hart est l’un des meilleurs espoirs du circuit devant le filet.

Après avoir surpris la saison dernière, le Canadien de Montréal veut faire un pas de plus cet hiver et participer aux séries. L’émergence de Jesperi Kotkaniemi, Nick Suzuki et Ryan Poehling pourrait être la clé au sein d’une offensive capable du meilleur comme du pire. Si le gardien Carey Price est au sommet de son art, le Tricolore pourrait aussi causer des surprises au printemps.

Grâce à une offensive jeune et dynamique menée par Sebastian Aho et une défensive efficace, les Hurricanes ont atteint la finale de l’Est le printemps dernier. Après avoir greffé les vétérans Ryan Dzingel, Erik Haula et Jake Gardiner à leur noyau au cours de l’été, les Hurricanes ont les outils pour répéter leurs exploits. La route pourrait toutefois être ardue si Petr Mrazek et James Reimer ne livrent pas la marchandise devant le filet.

En queue de peloton

Les Devils du New Jersey ont fait un pas important en obtenant P.K. Subban des Predators de Nashville. L’arrivée de Jack Hughes, premier choix au dernier repêchage, et de Nikita Gusev devraient permettre aux Devils d’avoir une offensive spectaculaire. Les points d’interrogation à la ligne bleue et devant le filet demeurent toutefois inquiétants.

Les Sabres de Buffalo comptent aussi sur un jeune noyau intéressant. Ils ont fait le plein de défenseurs en ajoutant Colin Miller, Brandon Montour et Henri Jokiharju, mais l’absence d’un gardien numéro un établi et le manque de profondeur à l’attaque signifient que les Sabres devront attendre au moins une autre année avant de lutter pour une place en séries.

Les Blue Jackets ont joué le tout pour le tout et ont perdu le printemps dernier. Après avoir été éliminés au deuxième tour, ils ont vu Bobrovsky, Artemi Panari et Matt Duchene quitter le navire via le marché des joueurs autonomes. À moins de voir des joueurs comme Alexandre Texier, Oliver Bjorkstrand et Joonas Korpisalo faire des pas de géants, les Blue Jackets seront exclus des séries pour une première fois depuis la première campagne de John Tortorella derrière le banc.

L’avenir est prometteur chez les Sénateurs d’Ottawa. Les attaquants Brady Tkachuk, Colin White et Drake Batherson sont promis à des carrières productives dans la LNH, tandis que Thomas Chabot et Erik Brannstrom pourraient vite devenir l’un des duos de défenseurs les plus dynamiques du circuit. Les Sénateurs devront toutefois dénicher un gardien numéro un et ajouter de la profondeur autant à l’attaque qu’en défense avant de pouvoir espérer participer aux séries.

Les Rangers de New York espèrent avoir accéléré leur reconstruction en mettant la main sur Panarin et Kaapo Kakko, choisi au deuxième rang du repêchage de juin, ainsi que sur les défenseurs Jacob Trouba et Adam Fox. Cet hiver pourrait aussi marquer la fin du règne de Henrik Lundqvist comme gardien partant, si Alexandar Georgiev parvient à lui voler le rôle.

Steve Yzerman a beaucoup de travail à faire pour relancer les Red Wings de Detroit. Derrière Dylan Larkin et Anthony Mantha, l’offensive est peu établie. La transition est aussi pénible en défensive entre les vétérans et l’arrivée de jeunes. Ni Jimmy Howard ni Jonathan Bernier représente une solution à long terme devant le filet.