Les joueurs du Lightning ont célébré à plusieurs reprises, lundi soir.
Les joueurs du Lightning ont célébré à plusieurs reprises, lundi soir.

Le Lightning massacre les Islanders 8-2

Associated Press
EDMONTON - Brayden Point a marqué deux buts et il a ajouté trois aides, guidant le Lightning de Tampa Bay vers une victoire facile de 8-2 contre les Islanders de New York, lundi soir.

Le Lightning n’avait pas joué depuis le 31 août et il n’a montré aucun manque de synchronisme. Ce fut plutôt l’inverse, alors que la troupe de Tampa Bay a inscrit trois buts en neuf tirs à mi-chemin en première période.

Nikita Kucherov a ajouté quatre assistances et il a marqué un 34e but en carrière en séries, devançant Martin St-Louis au premier rang de l’histoire du Lightning à ce chapitre.

Yanni Gourde a ajouté deux buts, Victor Hedman a amassé un but et deux mentions d’aide alors que Ryan McDonagh et Ondrej Palat ont touché la cible une fois chacun pour le Lightning.

L’équipe floridienne s’est propulsée en avant 1-0 dans cette finale de l’Association Est. Le deuxième affrontement aura lieu mercredi.

«Soyons honnêtes, c’est un match inhabituel. Ils ont dû jouer un septième match, voyager et changer de fuseau horaire, a expliqué l’entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper. À partir de maintenant, nous aurons le même environnement. Tu dois tirer avantage d’une équipe fatiguée, mais c’était une situation unique.»

Andrei Vasilevskiy a repoussé 23 lancers dans la victoire et son équipe a signé un cinquième gain consécutif.

Les Islanders, qui ont dû voyager dimanche après avoir éliminé les Flyers de Philadelphie en sept matchs, ont eu l’air fatigués et ils ont manqué de rythme.


« Soyons honnêtes, c’est un match inhabituel. Ils ont dû jouer un septième match, voyager et changer de fuseau horaire. À partir de maintenant, nous aurons le même environnement. Tu dois tirer avantage d’une équipe fatiguée, mais c’était une situation unique »
L’entraîneur-chef du Lightning, Jon Cooper

Le capitaine des Islanders, Anders Lee, a refusé d’utiliser comme excuse le court temps de repos de l’équipe.

«Nous avons voyagé et vécu des transitions semblables pendant la saison et même auparavant. Ça ne prend que quelques minutes pour retrouver tes jambes et après, tout se met en place, a-t-il fait valoir. Je ne pense pas que c’était représentatif de tout le match.»

Thomas Greiss, qui avait réalisé 16 arrêts pour enregistrer un premier jeu blanc en carrière en séries, samedi, a été chassé après avoir donné trois buts en neuf tirs. Son remplaçant, Semyon Varlamov, a cédé cinq fois en 25 lancers.

Jordan Eberle a brièvement créé l’égalité 1-1 lors d’un avantage numérique. Nick Leddy a marqué l’autre but des Islanders, qui sont la seule équipe encore en action à avoir participé à la ronde de qualification de la LNH.

Le Lightning a égalé son plus haut total de buts dans un match de séries et les Islanders ont égalé leur plus haut total de buts alloués lors d’une partie éliminatoire.

«Chaque fois que nous commettions une erreur, ils marquaient», a simplement observé l’entraîneur-chef des Islanders, Barry Trotz.

Point a ouvert le pointage dès la 74e seconde de jeu. Il s’est amené sur l’aile gauche et il a contourné le défenseur Ryan Pulock avant de déjouer Greiss.

Hedman a mentionné que ce but avait immédiatement donnée de l’énergie au Lightning.

«Évidemment, nous n’avions pas joué depuis une semaine et nous nous demandions comment allait se dérouler notre départ. Ensuite, “Pointer” réussit ça, a affirmé Hedman. Je crois que ç’a donné le ton.»