Les Capitals ont amorcé la série en s'imposant par la marque de 4-2 vendredi, mettant un terme à la série de huit défaites face aux Lightning, depuis la saison 2003.

Le Lightning confiant pour son deuxième duel

BRANDON — Jon Cooper est confiant que le Lightning de Tampa Bay sera en mesure de se relever.

L'expérience indique plutôt à l'entraîneur-chef et à ses joueurs qu'ils ne devraient pas être trop concernés par cette défaite en lever de rideau de la finale de l'Association de l'Est, à domicile.

Les récentes performances des Capitals de Washington pourraient cependant rendre la tâche plus difficile cette fois-ci pour le Lightning, qui tentera de rebondir de cette contre-performance.

Le deuxième duel de la série sera présenté dimanche soir. Cooper s'attend à ce que son équipe, championne de la section Atlantique, soit à son meilleur.

«C'est malheureux de constater comment nous avons joué lors des premiers matchs lors des séries précédentes et de se creuser un trou ainsi dans celle-ci», a admis l'entraîneur après la séance d'entraînement samedi.

«Je suppose que le point positif dans tout ça, c'est que nous avons été dans cette situation auparavant, nous l'avons vécu. Mais nous ne pouvons pas continuer de jouer avec le feu et de perdre ces premiers matchs, ce que nous avons fait jusqu'à présent. Tout d'un coup, nous leur avons donné l'avantage de la glace. Maintenant nous devons nous mettre de la pression. Nous devrons remporter des parties à l'étranger, ce que nous devons faire dans toutes les séries de toute façon, mais la marge d'erreur rétrécit. Nous aurons vraiment besoin d'un gros effort [dimanche].»

Les Capitals ont amorcé la série en s'imposant par la marque de 4-2, mettant un terme à la série de huit défaites face aux Lightning, depuis la saison 2003.

Alex Ovechkin, T.J. Oshie, Jay Beagle et Lars Eller ont fait bouger les cordages du côté de Washington, tandis que Braden Holtby a repoussé 19 tirs pour aider les Caps à perfectionner leur fiche sur la route (6-1) depuis le début des séries.

Tirant de l'arrière, le Lightning n'a pas été en mesure de compléter une remontée, malgré les deux buts inscrits en troisième.

«Nous avons décortiqué le match un peu, a expliqué Cooper. Nous avons fait de tellement belles choses lors des rondes précédentes et je crois que si tu mets ensemble toutes les choses qui n'ont pas fonctionné durant les 10 premières rencontres, ce serait environ la moitié de ce que nous avons fait de bien lors du dernier match.

Retrousser ses manches

Les Capitals, en finale d'association pour la première fois depuis l'ère Ovechkin, reconnaissent qu'ils ne peuvent pas se permettre de connaître un match ordinaire.

Battant à deux reprises les champions en titre de la Coupe Stanley leur a donné l'énergie nécessaire en vue de cette série.

L'entraîneur-chef des Capitals, Barry Trotz, qui est conscient que le Lightning s'était incliné lors du premier match 6-2 face aux Bruins de Boston avant de se retrousser les manches pour remporter les quatre suivants, a de nouveau soutenu que ce ne serait pas une série facile.

«Tu prends un peu de confiance, c'est certain, a admis Trotz à l'hôtel où loge l'équipe, samedi. En même temps, nous devons réaliser que le Lightning sera un peu désespéré dans sa façon de jouer. Nous sommes mieux de jouer avec un peu d'énergie du désespoir nous aussi.»

Andrei Vasilevskiy, le gardien vedette du Lightning, a alloué quatre buts en 25 lancers après avoir amorcé la série avec un dossier de 8-2, une moyenne de points alloués de 2,20 et un pourcentage d'arrêts de ,927.

La troupe de la Floride demeure confiante qu'elle pourra faire mieux, et ce, dès dimanche. Les Capitals croient que Vasilevskiy reprendra du poil de la bête et livrera une performance inspirée.

«Une chose que tu dois te souvenir, c'est que ce n'est pas un tournoi de basketball universitaire (NCAA), ce n'est pas la victoire ou rien, a rappelé Cooper. C'est un quatre de sept, alors nous avons une chance d'apporter quelques ajustements pour nous améliorer et de vraiment observer l'équipe adverse. C'est difficile de jouer du hockey impeccable jusqu'à la toute fin.»

Les Capitals ne croient pas que le Lightning cèdera à la panique non plus.

«Évidemment, ça importe peu ce que nous avons fait lors du match numéro un lors du deuxième», a relaté Beagle.

«Je m'attends à ce qu'ils reviennent en force puisque c'est une bonne équipe de hockey. Nous devrons rester concentrés, nous ne devons pas nous enfler la tête, a conclu Oshie. Je ne peux pas imaginer que nous allons faire face à la même équipe qui a disputé la première période vendredi soir.»