LeBron James a détrôné le légendaire Michael Jordan au sommet des marqueurs de la NBA en séries.

Le «King» las des comparaisons avec Jordan

Devenu en soirée jeudi le meilleur marqueur en séries de l'histoire de la NBA, LeBron James avait assuré en matinée être lassé par l'éternel débat qui tente de définir qui, de lui ou de Michael Jordan, est le meilleur joueur de l'histoire de la NBA.
À son 212e match éliminatoire, LeBron James a surpassé le légendaire Jordan à 1:35 de la fin du troisième quart quand il a inscrit un panier de trois points pour porter son total de la soirée à 29 et celui de sa carrière en séries à 5989, deux de plus que le record établi en 179 matchs par «Air Jordan».
James a complété sa soirée avec 35 points et les Cavaliers de Cleveland ont remporté le cinquième match de la finale de l'Est 135-102 pour éliminer les Celtics, à Boston.
«C'est un objectif personnel, mais cela n'a rien à voir avec l'envie de le dépasser par le nombre de titres, le nombre de points marqués, le nombre de trophées de meilleur joueur, c'est juste un objectif pour continuer à être motivé», a expliqué «King James» à l'issue de l'entraînement matinal.
«Vous, les journalistes, allez débattre de qui est le meilleur joueur de l'histoire, mais ce n'est pas quelque chose qui m'importe. C'est marrant que le débat sur la question du meilleur joueur de l'histoire ne concerne que la NBA, il n'y a pas d'équivalent dans la NFL pour savoir qui est le meilleur quart-arrière de l'histoire. Il y a Marino, Elway, Manning, Brady, tous des grands quarts, cela devrait être la même chose pour nous.
«Quand on entre sur le terrain, c'est pour être le meilleur possible chaque soir. Essayer de comparer des joueurs en activité avec des joueurs qui ne jouent plus, je pense que c'est génial quand on est chez le coiffeur, mais moi, ce que j'essaie de faire, c'est de laisser ma marque dans l'histoire du basket et de laisser un héritage qui inspirera la prochaine génération de jeunes garçons», a insisté James.
James avait pourtant indiqué durant l'été 2015 qu'il «chassait un fantôme, un fantôme qui jouait à Chicago», sans nommer Jordan, dont il a repris le numéro 23 à son arrivée dans la NBA en 2003.
À 32 ans, il disputera sa septième finale de la NBA consécutive, la huitième de sa carrière. Il compte à son palmarès trois titres de champion et quatre trophées de meilleur joueur. Jordan a remporté six titres de la NBA et cinq trophées de MVP dans les années 1990 avec les Bulls de Chicago. Il est le quatrième meilleur marqueur de l'histoire avec 32 292 points, quand James pointe à la septième place avec 28 787 points.