La Ligue de hockey préparatoire scolaire, dont font partie les équipes du Séminaire Saint-Joseph, sera dorénavant reconnue par Hockey Québec. Une entente de trois ans en ce sens sera annoncée jeudi.

Le hockey scolaire enfin intégré

À compter de cet automne, la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) fera partie de la grande famille du hockey québécois. Né en 2010, le circuit formé d'équipes issues d'écoles secondaires privées et publiques et Hockey Québec (FQHG) se sont finalement entendus pour travailler en collaboration. Les détails de l'entente de trois ans seront dévoilés ce matin.
Cette entente et cette reconnaissance du hockey scolaire québécois a mis fin à une querelle dont les origines remontaient aussi loin que la fondation de la LHPS. Mais malgré leurs différends, la LHSP et la FQHG avaient commencé à se parler, il y a plusieurs mois, afin de voir comment elles pourraient se rapprocher. Des discussions qui se sont accélérées avec le temps et qui ont mené au partenariat qui sera annoncé ce matin.
Regroupant 17 établissements scolaires basés aux quatre coins du Québec, soit plus de 1500 jeunes âgés de 12 à 17 ans, la LHPS fonctionne sur le modèle des preps schools américains. On y favorise les résultats scolaires, la vie familiale de même que le développement du joueur-étudiant. Un modèle qui a rapidement conquis une clientèle de hockeyeurs. D'ailleurs, à compter de septembre 2014, le circuit comptera 68 formations.
Pour bien des observateurs, c'est une entente gagnant-gagnant qui est intervenue entre la LHSP et Hockey Québec. La première gagnera beaucoup de crédibilité alors que la seconde profitera d'un nouveau bassin de joueurs qui, jusque-là, lui échappait.
«Changement de culture»
Pour plusieurs personnes bien au fait du dossier du hockey mineur québécois, l'ouverture de Hockey-Québec à la LHPS et la collaboration prochaine entre les deux organismes n'est pas une surprise en soi. Il y a quelques mois, la fédé avait donné son aval à un projet pilote qui permettait à une formation issue des rangs scolaires, l'équipe benjamine de l'Académie Saint-Louis, de prendre part au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Sylvain Lalonde, le directeur général de Hockey-Québec, avait confié aux journalistes que l'expérience s'était avérée positive, au point où il s'était entendu avec Patrick Dom, le dg du Tournoi pee-wee, pour que dès l'an prochain, il crée une division scolaire.
«Il y a une nouvelle offre qui est sur la table, il y a du développement au niveau du hockey scolaire», avait alors indiqué Lalonde. Et nous en sommes très conscients. C'est dans nos cartons à la fédé depuis cinq ou six ans. On appelle ça le changement de culture. Et on en parle à nos gens dans toutes les régions du Québec pour qu'eux aussi puissent changer leur mentalité et ouvrir un nouveau tiroir afin qu'ils soient capables d'offrir des services à cette nouvelle clientèle.»
Parlant de la possible présence de deux avenues parallèles dans le hockey de développement, il avait mentionné qu'elles étaient simplement deux offres de services répondant aux besoins de clientèles précises. Il a ajouté que le défi de Hockey Québec serait de bien doser l'ensemble de l'évolution du dossier afin de ne pas effriter l'ensemble du système.