«C'est un match du Baseball majeur à Montréal: c'est encore très intéressant. Les gens auront accès aux entraînements au bâton. Et par le fait même, ça donne un fier coup de main à nos amis de Baseball Québec. Je trouve ça enrichissant de faire ça.

Le groupe Evenko convaincu de revoir les Blue Jays à Montréal en 2020

MONTRÉAL — Après six ans, Jacques Aubé a toujours autant de plaisir à organiser les matchs préparatoires avec les Blue Jays de Toronto au Stade olympique. Bien que le vice-président exécutif et chef de l'exploitation d'evenko soit convaincu que l'événement sera de retour en 2020, il ne s'objecterait pas à ce que le marché devienne surchargé.

«C'est certain que nous sommes très fiers que les Jays soient de retour ici, a-t-il en marge de la visite des installations. L'intention initiale a toujours été de développer le marché du Québec pour les Blue Jays. Tout le reste - le retour des Expos - est arrivé ensuite. Je ne verrais pas pourquoi ils ne reviendraient pas l'an prochain. On a une bonne relation avec les Blue Jays, ça va bien: on va encore atteindre nos objectifs d'environ 25 000 billets par match.»

Les Jays facilitent également la vie d'evenko.

«Ils sont bons joueurs de nous laisser commémorer les 50 ans des Expos. C'est quand même une 'game' des Blue Jays!»

Aubé promet d'ailleurs de belles cérémonies pour honorer plusieurs des joueurs qui ont marqué l'histoire des Expos. Même le descripteur Jacques Doucet sera honoré, en plus d'un moment de silence qui sera tenu en mémoire de Rusty Staub, décédé le 29 mars 2018.

«J'aurais aimé que Vladimir Guerrero soit de nouveau ici, mais il est blessé, a-t-il indiqué. Quelle fin de match l'an dernier! Mais nous aurons de très belles cérémonies.»

L'effet de ces matchs préparatoires ne s'estompe pas pour lui, même qu'il aime bien le fait que la formule se répète d'année en année.

«On fait 1600 shows par année, c'est correct que certains soient un peu répétitifs. Ça fait 30 ans qu'on organise les Harlem Globetrotters, alors si les matchs des Jays sont encore organisés pendant 10 ans, je vais être ici pendant 10 ans. Mais j'espère qu'il y aura un dénouement (dans le dossier du retour de la MLB) avant cela.

«C'est un match du Baseball majeur à Montréal: c'est encore très intéressant. Les gens auront accès aux entraînements au bâton. Et par le fait même, ça donne un fier coup de main à nos amis de Baseball Québec. Je trouve ça enrichissant de faire ça. On ne s'approprie pas ces succès (la hausse du membership de Baseball Québec ces dernières années ou le mouvement en faveur du retour des Expos), mais on est fiers d'y avoir participé. Quand on a commencé le projet, il y a huit ans, l'idée n'était pas mauvaise!»

Des retombées pour Baseball Québec

Maxime Lamarche, directeur général de Baseball Québec, était d'ailleurs très heureux que les jeunes joueurs de sa fédération puisse bénéficier des installations dès ce week-end, soit avant les matchs des Jays.

«On doit remercier Angelo Ruffolo d'evenko pour ça. C'est lui qui a convaincu la MLB que nous pourrions utiliser les installations sans nuire aux conditions du terrain», a souligné Lamarche.

Les joueurs de l'Académie Baseball Canada (ABC) disputeront des matchs intra-équipes vendredi soir, tandis que samedi matin, pas moins de 600 jeunes fouleront la surface de jeu pour deux méga cliniques de baseball données par les joueurs et entraîneurs de l'ABC, des joueuses de l'équipe nationale du Canada, ainsi que Ken Hill. En après-midi, Baseball Québec offrira une formation à 50 entraîneurs.

De pouvoir utiliser ces installations dernier cri insuffle toute une bouffée d'énergie à la fédération, qui souhaiterait bien en profiter sur une base plus régulière.

«Je suis certain que le Groupe de Montréal, qui est composé de grands montréalais qui ont à coeur les intérêts de la ville et de la province, sauront faire une place au baseball amateur, autant pour l'élite que pour la masse», a dit Lamarche au sujet du groupe piloté par Stephen Bronfman.

Nul doute que la fédération aimerait se coller aux Expos 2.0 dans un éventuel nouveau stade.

Les améliorations apportées au Stade olympique spécifiquement pour répondre aux besoins du Baseball majeur ont été minimes cette année, de l'ordre de quelques centaines de milliers de dollars, a estimé un porte-parole de la Régie des installations olympiques.

Depuis le début de ces rencontres préparatoires au stade de l'avenue Pierre-De Coubertin, la RIO a investi près de 5 millions $. Certains des aménagements effectués s'inscrivaient toutefois dans le cadre du plan d'immobilisation du Stade olympique, qui prévoit des améliorations de 220 millions $ sur 11 ans.