Joël Teasdale a inscrit deux buts pour l’Armada de Blainville-Boisbriand, dimanche.

Le gardien Mikhail Denisov vole deux points au Drakkar

BAIE-COMEAU — Le Drakkar de Baie-Comeau s’est carrément fait voler deux points par Mikhail Denisov dimanche. Le gardien de Blainville-Boisbriand a stoppé 37 tirs, conduisant l’Armada à un gain de 3-1 aux dépens du Drakkar.

Sans surprise, Denisov a récolté la première étoile de cette rencontre, dominée 38-20 par les locaux au chapitre des tirs au but. Il a fallu un lancer parfait, celui de Jordan Martel, pour le battre. Pour le reste du match, il fut impérial, comme ont pu le constater les 1920 spectateurs présents au Centre Henry-Leonard.

«Denisov, c’est le gars qui fait la différence dans ce match. Si on regarde le nombre de lancers, le nombre de chances de marquer, il faut lui lever notre chapeau», n’a pu que reconnaître l’entraîneur-chef du Drakkar, Martin Bernard. «Ça fait deux fois qu’on joue contre l’Armada et ça fait deux fois qu’on fait face à un gardien de qualité. Baie-Comeau s’était incliné 4-3 au domicile de l’Armada fin septembre. Émile Samson avait alors réalisé 34 arrêts.

L’égalité de 1-1 dans ce match a été brisée avec à peine deux minutes à faire en troisième. Joël Teasdale, qui a inscrit deux buts pour les vainqueurs, est parvenu à se rendre jusqu’à Kyle Jessiman. Ce dernier a fait l’arrêt mais Rémy Anglehart n’a pas raté sa chance sur le retour. Teasdale a complété dans un filet désert. Malgré le résultat, Bernard retire «énormément de positif» de cette rencontre, «probablement notre meilleur match de la semaine», a-t-il analysé. «Il n’y a pas eu de temps où on a été petits dans nos souliers. Ils ont bien fait ça, les gars.»

Martin Bernard philosophe

Quant au fait que son club a perdu une rencontre qu’il avait dominée, le pilote s’est fait philosophe et a rappelé que l’inverse est aussi vrai. «Pas besoin de reculer bien loin, on a juste à penser au match contre Gatineau mercredi», a-t-il fait valoir. Le Drakkar l’avait alors emporté 5-2 sur les Olympiques, avec à peine 19 lancers.

L’Armada a ouvert les hostilités à 1:48 de la première avec le but de Teasdale, qui s’y est pris à deux fois pour battre Jessiman. Son vis-à-vis Denisov a été brillant dès le départ, réalisant de beaux arrêts aux dépens de Samuel L’Italien, Gabriel Fortier et Martel au premier vingt.

Le cerbère de l’Armada a continué de jouer au mur en début de deuxième, frustrant de nouveau Martel, cette fois en échappée. Le gardien russe n’y pouvait toutefois rien sur le 4e de la saison de l’ailier droit, qui a logé le disque dans la partie supérieure à la vitesse de l’éclair, durant un avantage numérique.