Ludovic Soucy (67) a profité d'une mauvaise sorite du gardien Alex D'Orio pour niveler la marque.

Le Drakkar trébuche à son dernier match de la saison

BAIE-COMEAU – Le Drakkar de Baie-Comeau a conclu de mauvaise façon la meilleure saison de son histoire, cédant quatre buts sans riposte pour s’incliner par le pointage de 4-1 devant l’Océanic de Rimouski samedi. Avec ce revers, le Drakkar échappe ainsi le championnat de la conférence Est aux mains d’Halifax.

Les hommes de Martin Bernard n’ont donc pu faire plaisir à l’excellente foule de 2966 partisans, la meilleure de la campagne, qui espérait bien célébrer un championnat de conférence. Les locaux ont semblé céder sous une certaine pression, sortant de leur plan de match et paraissant tétanisés par l’enjeu. Ils ont bien fait à l’engagement initial, mais il y a eu de l’eau dans le gaz le reste du match.

«Ça s’est passé entre les deux oreilles aujourd’hui», a affirmé l’entraîneur-chef du Drakkar. «Il y avait beaucoup d’émotion en début de match, avec l’hommage aux joueurs de 20 ans et après (la première période), on a mal géré nos émotions. C’est aussi dur de prendre le momentum quand t’es dans le banc des punitions.» Baie-Comeau a en effet accordé six avantages numériques dans les 40 dernières minutes de jeu.

Bernard tenait toutefois à voir l’ensemble de l’œuvre des siens plutôt que cette seule défaite. «On met un terme à une très belle saison, Si on focuse seulement sur le match d’aujourd’hui, c’est injuste. On s’en va en séries dans un état d’esprit positif. Est-ce qu’on va regarder les deux dernières périodes d’aujourd’hui? Pas pantoute. On met ça aux poubelles et tout le monde commence les séries sur le même pied d’égalité. Ça va être à nous de gagner nos matchs.»

Performance sans bavure

Un peu plus loin à la porte de l’autre vestiaire, Serge Beausoleil parlait «d’une performance sans bavure» des siens. «Les gars ont très bien réagi et je suis content. En première, le match aurait pu aller d’un côté comme de l’autre et (Tristan) Bérubé a fait les arrêts importants et on a été opportunistes. Par la suite, on a senti la frustration monter de l’autre côté avec la fatigue et l’enjeu. C’est normal.»

Grâce à un cadeau de Charle-Édouard D’Astous, qui effectuait un retour au jeu, Christopher Benoît (11e) a ouvert la marque pour le Drakkar au premier vingt. L’Océanic a répliqué avec deux buts, ceux de Ludovic Soucy (4e), sur une mauvaise sortie d’Alex D’Orio, et de l’ex-Drakkar D’Artagnan Joly (19e).

Rimouski a été seul à toucher la cible dans une deuxième période où le Drakkar a débuté un passage à vide. Alexis Lafrenière (37e) y est allé d’un tir des poignets imparable pour faire 3-1. En troisième, Olivier Garneau (36e) a marqué en avantage numérique pour mettre fin aux espoirs des Nord-Côtiers.

Le Drakkar termine la saison avec exactement la même fiche que les Mooseheads, soit 49 victoires, 15 revers, 2 revers en prolongation et 2 autres en fusillade. Le bris d’égalité favorise toutefois Halifax, qui a remporté 47 victoires en temps régulier ou en prolongation, une de plus que Baie-Comeau.

Le Drakkar devra maintenant faire face aux Wildcats de Moncton en première ronde des séries. Quant à l’Océanic, son premier adversaire sera les Saguenéens de Chicoutimi.

Malgré ce revers crève-cœur, le Drakkar a tout de même enregistré quelques records d’équipe dans cette saison 2018-2019. L’édition actuelle passe à l’histoire de la formation pour le nombre de victoires (49), le nombre de points (102), les points amassés sur la route (49) et le total de buts marqués (306).

NOTES : Pour sa mise en échec à la tête à l’endroit de Jordan Martel vendredi, Vincent Martineau a écopé d’une suspension de deux matchs…Comme c’est la tradition, le Drakkar a honoré ses trois joueurs de 20 ans avant la rencontre, soit Pascal Corbeil, Samuel L’Italien et surtout Martel, qui a joué toute sa carrière junior à Baie-Comeau. L’organisation a aussi souligné l’apport d’Antoine Girard. Une hernie a mis fin à sa carrière et il n’a pu jouer cette saison.

Tableau des séries

Avant le programme de samedi à travers la LHJMQ, aucune série de la première ronde n'était encore connue. Les différents résultats de la journée ont donc permis de confirmer qui s'affronterait dans le tour initial qui se fera à l'intérieur de chaque conférence.


Conférence de l'Est

Halifax (1) contre Québec (8)

Baie-Comeau (2) contre Moncton (7)

Rimouski (3) contre Chicoutimi (6)

Charlottetown (4) contre Cap-Breton (5)


Conférence de l'Ouest

Rouyn-Noranda (1) contre Shawinigan (8)

Drummondville (2) contre Gatineau (7)

Sherbrooke (3) contre Blainville-Boisbriand (6)

Victoriaville (4) contre Val-d'Or (8)