Soirée à oublier, mercredi, pour Francis Leclerc, qui a été retiré du match en milieu de deuxième après avoir accordé quatre buts sur 21 lancers.

Le Drakkar ne fait pas le poids face aux Huskies

BAIE-COMEAU — Le Drakkar n’a pas fait le poids mercredi face aux Huskies de Rouyn-Noranda. Les visiteurs de l’Abitibi ont inscrit cinq buts sans riposte, dont quatre en deuxième, en route vers un gain de 5-1.

Les hommes de Martin Bernard n’ont pas vraiment été dans le coup dans cette rencontre, où les tirs dangereux ont été chose rarissime pour eux (six, dont trois dans les 40 premières minutes). Le meilleur marqueur de l’équipe, Jordan Martel, a été chassé du match en milieu de première pour avoir donné de la bande.

Ce ne fut pas plus facile derrière. En effet, le gardien partant Francis Leclerc (17 arrêts) s’est retrouvé au bout du banc après le quatrième but, marqué à 12:48 de la deuxième. Et son remplaçant Justin Blanchette, qui a stoppé 14 rondelles, a plutôt mal paru sur le premier tir, cédant devant Samuel Naud.

«Ce soir [mercredi], on va dire qu’on a fait du surplace dans notre préparation pour les séries. On reprendra ça vendredi», a notamment souligné le pilote du Drakkar. «On sentait qu’on avait le dernier voyage dans les jambes et dans la tête. Nos actions étaient lentes, les défenseurs n’avançaient pas la rondelle, on était lents en possession de la rondelle, et on s’est souvent ramassés seuls. C’était vraiment un match où le traitement de l’information de nos joueurs était long», a-t-il ajouté.

Toujours 13e

Bernard a rappelé qu’avec les séries qui arrivent à grands pas, les siens devront mieux respecter le plan de match. «Rouyn, c’est une équipe rapide, structurée, méthodique dans sa manière de jouer. Il ne faut pas que tu t’éparpilles contre une équipe comme celle-là et c’est en plein ce qu’on a fait», a fait valoir l’entraîneur-chef.

Peter Abbandonato, Vincent Marleau, Tyler Hinam (en avantage numérique) et Patrik Hrehorcak ont enfilé les autres buts des Huskies. Le seul filet du Drakkar, alors que le pointage était de 5-0, appartient à Simon Chevrier (5e), sur une très mauvaise sortie de son but de Samuel Harvey, qui n’a ainsi que lui à blâmer pour avoir perdu son blanchissage.

Avec ce revers, Baie-Comeau demeure donc au 13e rang du classement général, toujours à trois points du Cap-Breton. Les Wildcats de Moncton, qui ont vaincu les Screaming Eagles mercredi, se sont pour leur part rapprochés à trois points du Drakkar.