Les Voltigeurs de Drummondville sont revenus de l’arrière pour arracher un gain de 4-3 en prolongation face au Drakkar de Baie-Comeau à ce retour du congé de Noël.

Le Drakkar manque d’élan en troisième face à Drummondville

BAIE-COMEAU — Les Voltigeurs de Drummondville sont revenus de l’arrière pour arracher un gain de 4-3 en prolongation face au Drakkar de Baie-Comeau à ce retour du congé de Noël.

C’est un but de Dawson Mercer, volé deux fois par le gardien Dereck Baribeau en troisième, qui a mis fin au duel. Outre le premier but, celui de Pavel Koltygin, qu’il aimera sûrement revoir, Baribeau a bien fait, stoppant 25 rondelles. Il a d’ailleurs récolté la première étoile. «C’est sûr que j’aurais préféré gagner et que j’aurais peut-être pu faire mieux sur le premier but, mais on a joué un bon match, ça patinait beaucoup et ça aurait pu aller d’un côté comme de l’autre», a souligné l’ex-cerbère des Remparts.

«Arrêtons de dire que Drummondville est seul dans la ligue. Nous aussi, on a une grosse équipe et on peut rivaliser avec n’importe qui», a ajouté celui qui se disait pas trop nerveux pour ce premier départ avec le Drakkar. «J’ai déjà été échangé et ça fait quatre ans que je suis dans cette ligue», a-t-il rappelé au passage.

«On faisait face à une très bonne équipe et j’ai aimé la façon dont on a réagi. On a fait un paquet de bonnes choses, on a généré des temps forts en zone offensive», a fait valoir l’entraîneur-chef Martin Bernard. «On avait quatre trios qui roulaient à fond de train, on n’avait pas de trio qui cassait notre momentum. En troisième, toutefois, on a un peu moins bien réagi et il y a eu un peu trop de revirements à mon goût», a-t-il enchaîné.

Le Drakkar aurait pu se sauver avec le gain en fin de rencontre, alors qu’il a bénéficié d’un avantage numérique avec 41,2 secondes à faire en temps régulier. Cette supériorité s’est transposée au début de la supplémentaire, mais le Drakkar a été incapable d’obtenir le moindre tir au but.

«On est quand même allé chercher deux gros buts en supériorité numérique et on aurait bien aimé aller chercher ce but-là, mais pour être honnête, ce sont des choses qu’on met moins souvent à l’horaire des entraînements, des situations de quatre contre trois. Évidemment, on va devoir travailler là-dessus», a lancé Bernard.

Plusieurs absents

Le synchronisme n’a pas trop fait défaut dans ce duel malgré tous les nouveaux venus, mais il faut dire qu’il manquait plusieurs bons éléments de chaque côté. Le Drakkar était privé de son meilleur marqueur, Ivan Chekhovich, qui s’est légèrement blessé au dos lors du camp d’entraînement de l’équipe nationale junior russe. Du côté des Voltigeurs, Maxime Comtois et Joe Veleno font partie de l’équipe canadienne à ce championnat mondial junior.

Avec deux buts, Shawn Element a guidé l’attaque du Drakkar, qui a pris 24 tirs sur Olivier Rodrigue. Nathan Légaré, d’un tir imparable dans la lucarne, avait inscrit le premier filet du Drakkar. Thomas Pelletier et Brandon Skubel ont marqué les autres buts des Voltigeurs.

NOTES : Un seul des nouveaux venus chez le Drakkar n’était pas en uniforme, soit Marc-Antoine Brouillette, blessé... Pour son retour au jeu après sa suspension de sept matchs, Xavier Bouchard a récolté une passe sur le deuxième but d’Element… Le Drakkar reçoit samedi après-midi l’Océanic de Rimouski, à bord duquel navigue désormais l’ex-Drakkar D’Artagnan Joly.