L’entraîneur-chef du Drakkar, Jon Goyens s’est excusé aux partisans pour cette prestation «inacceptable».

Le Drakkar désordonné face à l'Armada [VIDÉO]

BAIE-COMEAU – Jon Goyens le répète régulièrement. Le Drakkar doit «jouer dans le système» s’il veut espérer l’emporter. On a tout vu sauf un système mardi au Centre Henry-Leonard, alors qu’un Drakkar désordonné n’a pas fait le poids face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, qui l’a facilement emporté 5-0.

Avec ses nombreuses passes ratées et son manque général d’implication dans le jeu, le Drakkar n’a pas su générer d’offensive dans ce duel et après 40 minutes de jeu, il n’avait toujours aucun lancer dangereux (deux au total) en direction du gardien Olivier Adam, qui n’a eu que 21 tirs à stopper pour réussir son premier blanchissage en carrière.

«S’il y en a (qui ont abandonné), j’aimerais le savoir le plus vite possible parce qu’on va faire jouer des gars qui jouent moins. S’il y en a, ils auront des rôles de moins en moins importants», a pesté l’entraîneur-chef, qui s’est d’ailleurs excusé aux partisans pour cette prestation «inacceptable». «Il y a trop de joueurs qui ont leur propre agenda et ça ne marche pas», a-t-il ajouté.

«La séquence de matchs où on a eu de la misère, on n’a pas joué comme ça. Même contre Moncton (revers de 8-1 vendredi), on a vu des efforts», d’indiquer Goyens, découragé devant cette pitoyable sortie. «Aujourd’hui, on n’a rien mérité. C’était triste.»

Prenant une partie du blâme pour ce mauvais match, le pilote du Drakkar entend bien aussi discuter avec son groupe de leaders, qui doit prendre les choses en main. «Il va y avoir des conversations dans les 48 prochaines heures et ça ne sera peut-être pas confortable pour tout le monde», a-t-il soutenu.

L’Armada a profité de la désorganisation du Drakkar pour ouvrir le pointage à 16:26 de la première par l’entremise de Miguel Tourigny, qui a aisément contourné Étienne Arseneau avant de tromper Lucas Fitzpatrick entre les jambières.

Les visiteurs en ont ajouté deux autres en deuxième période, ceux de Zachary Roy et Simon Pinard. Au début de la période, les 2075 spectateurs étaient convaincus que Raivis Kristians Ansons allait créer l’égalité, mais il a raté une cage complètement vide. Ce fut là une autre illustration des difficultés du Drakkar.

Yaroslav Likhachev et Maksim Bykov ont complété pour l’Armada en troisième. Justin Bourque a fait son apparition à la place de Fitzpatrick devant la cage des locaux après le but de Bykov.

NOTES: Avant la rencontre, la foule a observé un moment de silence à la mémoire de l’ex-joueur de l’Armada Alec Reid, décédé il y a exactement un an de complications liées à l’épilepsie... Jérémy Jacques et Daniel Moody (malades), le blessé Julien Hébert et Félix Tremblay n’étaient pas en uniforme pour le Drakkar.