Shawn Boudrias a déjoué Kyle Jessiman deux fois en troisième période, mais c’était trop peu trop tard pour les Olympiques.

Le Drakkar bat les Olympiques 3-2 et demeure invaincu

GATINEAU — Près de 3000 spectateurs avaient hâte de saluer la nouvelle bande d’Éric Landry vendredi soir au centre Robert-Guertin dans un duel entre deux équipes invaincues. Le Drakkar de Baie-Comeau a toutefois réduit la foule au silence en continuant sa domination du début de saison grâce à une victoire de 3-2.

Après un but rapide refusé à Giordano Finoro parce qu’il y avait obstruction sur le gardien, le Drakkar a pris le contrôle de la partie pour prendre l’avance 3-0 après deux périodes grâce à Xavier Bouchard, Ivan Chekhovich et Jordan Martel. 

Shawn Boudrias a été le premier à faire lever la foule en début de troisième période sur un but en avantage numérique. Puis, à cinq contre trois, il a marqué son deuxième du match pour raviver tous les espoirs avec encore 10:57 à écouler.

Malgré les attaques répétées des Olympiques, qui avaient clairement repris confiance, ils se sont butés à Kyle Jessiman, qui a complété le match avec 27 arrêts contre 28 pour Tristan Bérubé.

Les Olympiques (2-1-0) peuvent se consoler en se disant qu’ils ont été capables de limiter la puissante attaque du Drakkar (4-0-0) à seulement trois buts. L’équipe de la Côte-Nord avait marqué six buts par match dans ses trois premières victoires. Et malgré la domination des visiteurs, surtout en deuxième période, les locaux ont été dans le coup jusqu’à la fin du match contre une des équipes les plus âgées de la LHJMQ.

Joly blanchi

Le Gatinois D’Artagnan Joly a été écarté de la feuille de pointage pour la première fois de la saison. Il avait compté un but dans chacun de ses trois premiers matchs, en plus de totaliser six points.

Pour lui, l’énergie déployée en première période par le Drakkar a fait la différence contre les Olympiques. «On savait qu’ils allaient sortir fort. On a été capables d’égaler leur énergie et on savait qu’ils auraient moins d’énergie en deuxième période. Nous en avons profité pour marquer de gros buts.

«Ils sont revenus en troisième à cause de punitions qui nous ont coûté cher. Ça nous a fait perdre du momentum. Il faudra éviter cela», a ajouté l’attaquant du Drakkar.