Directeur général du Blizzard du Séminaire Saint-François depuis 2014, Claude Lefebvre quitte son poste pour accorder plus de temps à son entreprise.

Le dg du Blizzard du SSF quitte le monde du hockey

Claude Lefebvre quitte son poste de directeur général du Blizzard du Séminaire Saint-François. L'entraîneur-chef Martin Laperrière occupera désormais les deux fonctions.
À moins d'une surprise, c'est ainsi que Lefebvre fermera la porte sur sa carrière dans le monde du hockey. Le conseiller financier part pour accorder plus de temps à son entreprise, déjà un travail à temps plein. Plus question, donc, de continuer dans le hockey en parallèle.
«C'est dur de dire que c'est fini, mais j'ai bien l'impression que c'est fini», a lancé Lefebvre en riant, mercredi. «Je suis content du chemin que j'ai fait. Je trippe encore autant hockey. Mais ça va maintenant se passer dans ma ligue de garage le vendredi.»
Le rôle d'entraîneur lui manque, admet malgré tout l'ancien adjoint de Patrick Roy chez les Remparts de Québec, de 2006 à 2011. «Malheureusement, avec mon travail, je n'ai pas le temps d'être entraîneur. J'ai été directeur général pendant trois ans, mais je ne suis pas assez dans l'action. Je commençais à moins me plaire là-dedans, même si j'ai eu du plaisir en masse avec mes collègues de travail. Je me suis dit : "Tant qu'à faire les choses à moitié, j'arrête."»
Et si un emploi de rêve s'offrait à lui, par exemple un poste d'entraîneur-chef dans le junior? «Je n'irais pas», répond-il sans hésitation.
«J'ai 53 ans. On sait qu'être entraîneur au hockey, c'est un siège éjectable. Tu me vois vendre mon entreprise pendant l'été, j'arrive junior, on part sur le pied gauche et je suis congédié? À 53 ans, tu te retrouves devant rien...»
Il aurait difficilement pu choisir meilleure dernière saison. Son Blizzard a remporté le championnat de la saison régulière et la Coupe Jimmy-Ferrari des séries du midget AAA, avant de s'incliner en prolongation en grande finale canadienne.
Cinquième marqueur de l'histoire des Remparts, Lefebvre a roulé sa bosse dans le hockey professionnel européen de 1986 à 1992. Après un long séjour loin du hockey de haut niveau, son grand ami Patrick Roy l'a ramené dans le feu de l'action comme entraîneur adjoint des Diables rouges.
Il dirigeait les opérations hockey du Blizzard depuis 2014. C'est lui qui a embauché Martin Laperrière, son ancien collègue chez les Remparts, son nouveau remplaçant.