Les Inouk retourneront-ils sur la glace cette saison? Le commissaire Kevin Figsby n'a pas lancé la serviette.
Les Inouk retourneront-ils sur la glace cette saison? Le commissaire Kevin Figsby n'a pas lancé la serviette.

Le commissaire du junior AAA ne lance pas la serviette

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Le commissaire de la Ligue de hockey junior AAA du Québec, Kevin Figsby, ne lance pas la serviette. Non, il n’est pas sur le point d’annoncer que son circuit va annuler sa saison.

«Je sais que la Ligue nord-américaine et la Ligue senior AAA ont annulé leur saison, mais on parle ici de hockey senior, pas de hockey de développement, a commencé par dire Figsby. Nous, on fait du hockey de développement et il faut tout faire, dans le respect des mesures sanitaires bien sûr, pour permettre à nos joueurs de jouer. Notre mission, au hockey junior, c’est ça.»

Les gouverneurs de la LHJAAAQ se sont réunis cette semaine par visioconférence pour faire le point. Et ils rêvent toujours de faire du hockey.

«Le premier ministre Legault a indiqué que les salles de spectacles, les restaurants et les gyms resteront fermés jusqu’au 11 janvier, a rappelé Kevin Figsby. Nous allons voir où est-ce que nous en serons rendus à ce moment-là et si jamais il y a un assouplissement des règles et que la situation s’améliore au Québec, on pourra retourner nos joueurs sur la glace si on obtient le OK, bien sûr, des autorités.»

Figsby espère toujours que ses équipes puissent finir le Défi Bauer, qui a été suspendu à la fin septembre. 

«Après, ce serait merveilleux si on pouvait disputer le maximum de matchs de saison régulière, des matchs essentiellement présentés à l’intérieur des divisons, question de limiter les déplacements. Non, nous ne lançons pas la serviette.»

Il faudra bien sûr voir si les équipes de la LHJAAAQ pourront accueillir un certain nombre de spectateurs. Les gens de la Ligue senior AAA ne voyaient pas comment ils pouvaient faire du hockey avec moins de 250 spectateurs dans les gradins.

«Nous avons fait des demandes au gouvernement afin d’obtenir de l’aide financière. Nous ne sommes pas la LHJMQ, nous ne demandons pas des millions $ et nous n’avons pas les moyens de jouer à l’intérieur d’une bulle. Nous attendons des nouvelles.»

Santé

Mais Kevin Figsby le répète : la santé des joueurs de son circuit, de même que celle de ceux qui gravitent autour des équipes, demeure sa priorité.

«J’ai eu des frissons cette semaine lorsque j’ai appris que 18 joueurs d’une équipe universitaire de l’Ouest du pays, après avoir pratiqué, ont attrapé la COVID. C’est incroyable. Il ne faut jamais oublier qu’il est dangereux, ce virus.»