François Duguay (à droite), entraîneur de David Whittom - qui est toujours dans le coma - avait suggéré à Mike Breton d'accrocher les gants après son combat le 26 avril. C'est finalement une défaite subit vendredi qui a convaincu l'homme de 31 ans d'abandonner la boxe.

Le coma de Whittom incite deux boxeurs à prendre leur retraite

Le boxeur de Québec David Whittom reste dans un coma artificiel. Mais sa triste situation a au moins le mérite d'en faire réfléchir d'autres. Vendredi soir, au terme d'une soirée de boxe locale à l'aréna de Thetford Mines, deux pugilistes dans la trentaine ont annoncé leur retraite.
Les noms de Michael Gargouri et Mike Breton ne disent sans doute rien à l'amateur de boxe moyen. Oubliez les ceintures clinquantes et les millions de dollars des Stevenson, Pascal et Bute. À eux deux, Gargouri et Breton compilent un grand total d'une victoire en 19 combats dans les rangs professionnels.
Vaincu dès le premier round par le Beauceron Kimmy St-Pierre (2-3), vendredi, Gargouri (0-12-1), de Shawinigan, n'a pas tardé avant de tirer sa révérence. «Bonsoir tout l'monde! Bravo à Kimmy St-Pierre, je me retire aujourd'hui! Bonne continuité! Merci à tous ceux qui m'ont encouragé!» a simplement écrit le boxeur de 35 ans sur son profil Facebook, du centre Mario-Gosselin.
Breton (1-5), qui a récemment fait partie d'une série de téléréalité sur la boxe en Jamaïque, s'est aussi incliné dès la première reprise. À ses débuts professionnels, Kevin Menoche n'a mis que 64 secondes pour se débarrasser du pugiliste de Saint-Georges. L'entraîneur de Breton a arrêté le combat. Le même coach qui était dans le coin de Whittom le 27 mai, à Frédéricton.
«Après le combat de Mike Breton en Jamaïque [du 26 avril], j'avais suggéré à Mike d'arrêter», explique François Duguay, sur sa propre page Facebook. «Je lui avais dit : "Mike tu as quatre enfants, tu as 31 ans et la boxe ne va pas t'en donner plus que ça." Mais il voulait en faire un autre. Je l'ai bien averti avant le combat que si je le sentais le moindrement en danger, j'arrêtais le combat et je l'ai fait. J'ai éprouvé du plaisir de voir Mike jaser avec sa famille dans le corridor», après son combat.
Cible de critiques
Dans les jours qui ont suivi le combat de Whittom (12-24-1), Duguay a été la cible de critiques selon lesquelles il aurait dû empêcher son protégé de 38 ans de livrer cet affrontement de championnat canadien contre Gary Kopas (8-11-2). Le fait est que Duguay a mainte fois tenté de convaincre Whittom d'accrocher ses gants, ce qui a mené à une association intermittente entre les deux amis au cours des dernières années.
Un autre boxeur de Duguay avait annoncé sa retraite de la boxe d'élite, en février. Poids lourd de 35 ans de Québec, Éric Martel-Bahoéli (11-7-1) remet maintenant en question sa participation dans le ring à un gala de boxe en Côte-d'Ivoire, pays d'origine de son père, cet été.
Sorti du ring sur ses jambes, Whittom a subi une hémorragie cérébrale durant le combat. Se sentant très mal quelques heures plus tard, il s'est rendu à l'hôpital et est maintenant plongé dans le coma depuis une semaine.