Le club Royal Montréal a déjà été l'hôte de la Coupe des Présidents en 2007, une édition ponctuée par la victoire de l'Ontarien Mike Weir aux dépens de Tiger Woods en simple le dimanche.
Le club Royal Montréal a déjà été l'hôte de la Coupe des Présidents en 2007, une édition ponctuée par la victoire de l'Ontarien Mike Weir aux dépens de Tiger Woods en simple le dimanche.

Le club Royal Montréal accueillera la Coupe des Présidents en 2024

John Chidley-Hill
La Presse Canadienne
Jay Monahan, le commissaire du circuit de la PGA, est anxieux d’ajouter un nouveau chapitre à la glorieuse histoire du Club de golf Royal Montréal.

Pour la deuxième fois de son existence, Royal Montréal a été choisi pour présenter la Coupe des Présidents, cette fois en 2024.

«Lorsque nous tiendrons le tournoi, ce sera la 151e année d’existence du terrain, ce qui est vraiment remarquable», a affirmé Monahan.

«Un terrain de golf qui s’est tenu debout et qui a résisté aux années. C’est un vrai joyau.»

Fondé en 1873, ce qui en fait le plus vieux club de golf en Amérique du Nord, le Royal Montréal a aussi tenu le prestigieux événement en 2007.

Du coup, il devient le deuxième parcours à ne pas être situé aux États-Unis à accueillir le tournoi au moins deux fois. Le Royal Melbourne, en Australie, a présenté l’événement trois fois.

Bien que l’équipe États-Unis menée par le capitaine Jack Nicklaus eut vaincu l’équipe Internationale dirigée par le Sud-Africain Gary Player par un score de 19,5 à 14,5 en 2007, l’événement a été gravé à jamais dans les annales du golf au Canada grâce à la victoire de Mike Weir contre Tiger Woods, alors numéro un mondial, lors des duels en simple le dimanche.

«La foule était imposante et très présente. C’est ce dont je me souviens», a déclaré Weir.

«(Les spectateurs) essayaient vraiment de relancer l’équipe Internationale. Nous avions connu un lent départ et ils ont essayé de nous soutenir. C’est ce dont je me souviens au sujet de 2007, et je m’attends à ce que ce soit la même chose en 2024.»

Depuis la mémorable performance de Weir, deux autres Canadiens ont participé à la Coupe des Présidents : Graham DeLaet, de la Saskatchewan en 2013, et Adam Hadwin, de la Colombie-Britannique, en 2017 et en 2019.

Autant DeLaet que Hadwin seraient impatients à l’idée de porter les couleurs de l’équipe Internationale au Royal Montréal.

Par ailleurs, ils ont tous deux fait remarquer qu’avec les Ontariens Corey Conners et Mackenzie Hughes faisant partie du top 100, comme Hadwin, et avec Nick Taylor tout près de ce groupe, plusieurs Canadiens auraient alors la chance de jouer «à la maison» en 2024.

«De savoir qu’un événement aussi prestigieux aura lieu au Canada, de représenter l’équipe internationale et de porter le drapeau du Canada dans son dos représenterait un honneur incroyable», a déclaré Hadwin.

«Je sais que je ne serai pas le seul qui travaillera d’arrache-pied pendant trois ans et demi pour obtenir ma place dans l’équipe.»


« De savoir qu’un événement aussi prestigieux aura lieu au Canada, de représenter l’équipe internationale et de porter le drapeau du Canada dans son dos représenterait un honneur incroyable »
Le Canadien Adam Hadwin

En plus de la Coupe des Présidents, le Royal Montréal a été l’hôte de l’Omnium canadien en dix occasions, plus récemment en 2014.

La Coupe des Présidents oppose un groupe de golfeurs américains à une équipe internationale, excluant l’Europe. Le Canada fait partie de l’équipe internationale.

Les dates du tournoi seront annoncées ultérieurement.