Le directeur du club de golf Orléans, Pierre Gosselin, avoue que plusieurs archives papier du club ont été détruites dans un incendie, ce qui contribue à laisser planer le mystère sur l'âge réel du parcours qui se dit le plus vieux en Amérique du Nord.

Le club Orléans a-t-il vraiment 150 ans?

Le club de golf Orléans se targue d’avoir 150 ans en proclamant jouer sur «le premier parcours en Amérique du Nord». Mais rien de moins sûr. Aucune preuve ne subsiste des fameux trois trous originels et l’année fondatrice de 1868 s’avère aujourd’hui contestable.

«Cette date n’est pas reconnue par Golf Canada», établit d’emblée la directrice des services du patrimoine à Golf Canada, Meggan Gardner, jointe au quartier général de l’organisme à Oakville, en Ontario.

«Nous avons demandé des preuves aux gens du golf Orléans à propos de 1868 et n’avons jamais rien reçu à ce sujet», poursuit Gardner, reléguant dorénavant la chose au rayon des légendes.

La clochette a été attachée par Jean-Claude Dionne, chimiste de formation et retraité passionné d’histoire. Il a passé sa jeunesse à l’île d’Orléans et y a encore de la famille. L’homme a contacté Le Soleil pour souligner l’incongruité de ce jubilé.

«Selon les actes notariés de l’époque, Thimoty Hibbard Dunn a acheté son premier terrain le 9 avril 1869. Alors comment a-t-il pu y jouer au golf en 1868?» se questionne Dionne.

Les gens du club Orléans ne prétendent pas à la fondation d’un club ou même d’un réel terrain de golf dès 1868. À peine y aurait-il eu trois trous aménagés sur une propriété privée, un simple parcours.

Mais à ce compte-là, William Doleman, un immigrant écossais, jouait au golf sur les plaines d’Abraham avec un bâton et une balle dès 1854. Cette anecdote vérifiable fait-elle des plaines d’Abraham le premier parcours de golf en Amérique? Assurément non, atteste la spécialiste Gardner.

La plus vieille mention écrite du jeu de golf au Canada remonte à 1826 dans le Montreal Herald. Et le titre de premier club en Amérique du Nord revient jusqu’à nouvel ordre au Montréal golf club, en 1873, fait historique reconnu à la fois par l’Association royale de golf du Canada (RCGA) et l’Association de golf des États-Unis (USGA).

«J’ai fait beaucoup de lectures sur le golf au XIXe siècle et Orléans n’est jamais mentionné», ajoute Gardner, de Golf Canada.

Plutôt 125 ans

Le président du conseil d’administration du club Orléans ne peut que constater les faits exposés. «Ça tombe excessivement mal, en pleines festivités du 150e. Mais nos informations sur 1868 n’avaient jamais été contredites auparavant», explique Pierre Gosselin, précisant que les archives papier du club ont été détruites dans le passé par un incendie.

On sait que le club a été incorporé en 1939. Un article du Soleil du 11 septembre 1943 nous renseigne davantage sur la probable année de création.

«M. Charlie Done [sic Dunn], propriétaire, avec le major G. Done [sic Dunn], des terrains de golf de l’île d’Orléans, a expliqué lors de la remise des trophées et prix aux gagnants des différents tournois du Club Royal Québec, à Boischatel, que le 7 septembre 1943 marquait la date du cinquantième anniversaire de fondation du club de l’île d’Orléans. C’est, dit-il, le plus ancien club de golf de la province, si l’on considère qu’il a toujours conservé son nom depuis un demi-siècle et qu’on y joue au golf depuis 50 ans», peut-on lire dans une nouvelle brève publiée en page 13.

Le même jour, L’Action catholique, un autre quotidien de Québec, rapporte les mêmes informations à une nuance près : «[...] l’on joue le golf depuis 50 ans sur le même terrain.»

Ce serait donc depuis 1893 qu’on y jouerait au golf et non 1868. Ce qui permet quand même au golf Orléans de célébrer ses 125 ans cette année.

Voilà un excellent sujet de discussion en vue du tournoi du 150e anniversaire réservé aux 175 membres, les 23 et 24 août.

Le sympathique parcours insulaire de neuf trous est ouvert au public tout l’été pour seulement 26 $, taxes incluses, à plein prix les matins de fin de semaine. On peut aussi y jouer pour la modique somme de 19 $ en semaine, après 15h.