Andrian Beltre, des Rangers du Texas, est le dernier a avoir atteint le plateau des 3000 coups sûrs, le 30 juillet dernier, contre les Orioles de Baltimore.

Le club des 3000 coups sûrs de plus en plus sélect

Enfant, Robinson Cano rêvait qu’il se présentait au bâton avec les buts remplis avec deux retraits en fin de neuvième manche du septième match de la Série mondiale. Bien sûr, il frappait un long circuit.

Le joueur de deuxième-but des Mariners de Seattle avoue toutefois que d’autres exploits lui venaient en tête, dans l’univers des rêves où tout est permis. «Un jour, tu te mets à penser à la sensation que doit procurer le fait d’être nommé joueur le plus utile, d’être sélectionné au Match des étoiles ou de gagner le Gant doré», dit-il. «Aussi, quand tu es enfant, tu finis par souhaiter frapper 3000 coups sûrs, car c’est un exploit rare dans les grandes ligues.»

À quel point est-ce difficile? En près d’un siècle et demi de baseball, seulement 31 joueurs ont atteint cette marque. Parmi les joueurs actifs, il n’y en a que deux : Ichiro Suzuki et Adrian Beltre, qui en comptaient respectivement 3080 et 3050 avant les matchs de vendredi. Et il est possible que cet exploit devienne de plus en plus difficile à réaliser avec le temps.

«La longévité, c’est une chose, mais exceller en vieillissant, s’ajuster aux différents types de lancers, aux différents types de défensives, c’en est une autre», mentionne le gérant des Astros de Houston, A.J. Hinch. «Je crois que ça deviendra plus difficile en raison également de la quantité d’informations dont les équipes disposent sur les frappeurs.»

Bientôt un 32e

Albert Pujols, des Angels de Los Angeles, amorce la saison 2018 avec 2968 coups sûrs au compteur. À moins d’une catastrophe, il devrait devenir le 32e membre de ce club sélect sous peu. Pour la première fois de l’histoire du baseball, un joueur atteindra le cap des 3000 pour la quatrième saison de suite. Alex Rodriguez a réalisé l’exploit en 2015, suivi d’Ichiro en 2016 et de Beltre la saison dernière. 

Mais après Pujols, âgé de 38 ans, on devrait devoir patienter quelque temps avant de voir un autre frappeur atteindre la marque de 3000. Miguel Cabrera, 34 ans et sur le déclin, en a 2636, puis Cano, 35 ans, en compte 2376.

«Quand on parle de 3000 coups sûrs, ça signifie qu’un gars a été bon, et qu’il a été bon pendant longtemps», dit le gérant des Indians de Cleveland Terry Francona, qui a lui-même frappé 474 coups sûrs en 10 saisons dans les majeures.

Jeune joueur avec les Expos en 1984, Francona a eu la chance inouïe de disputer une partie de la saison avec un des deux membres du club des... 4000 coups sûrs : le légendaire Pete Rose (l’autre est Ty Cobb, 4189), qui a porté l’uniforme montréalais dans 95 matchs cette année-là. Rose est le meneur de tous les temps, avec un total ahurissant de 4256 coups sûrs récoltés en 24 saisons sur les losanges. 

«4200 coups sûrs! Quand tu t’y attardes, tu te dis que c’est complètement dingue, c’est 20 saisons de 200 coups sûrs, ça!» ajoute Francona.

De retour au chiffre de 3000 — plus réaliste —, Cano estime être en mesure de réussir à s’y rendre. «Si je demeure en santé et que je peux jouer encore six ans, c’est possible. Mais je suis bien conscient qu’il me reste un bout de chemin à faire, je ne pense pas à ça à chaque présence au bâton. J’y vais étape par étape : je vais voir comment ça ira cette saison, et ensuite comment ça ira l’an prochain, et ainsi de suite...»

L’ancien gérant des Tigers de Detroit, Brad Ausmus, maintenant à l’emploi administratif des Angels, a quant à lui eu la chance de jouer avec deux membres du club des 3000 : Craig Biggio (3060) et Tony Gwynn (3141).

«Biggio jouait tous les jours, il était toujours en santé. C’est en grande partie pour ça — et aussi parce qu’il était très bon — qu’il a frappé 3000 coups sûrs», dit Ausmus. «Tony Gwynn, lui, était tout simplement un frappeur incroyable, le meilleur que j’ai vu pour faire contact. Il dirigeait la balle avec son bâton comme il le voulait.»

Chez les jeunes joueurs

Et parmi les jeunes joueurs qui n’ont même pas encore atteint 2000 coups sûrs, lesquels sont les plus susceptibles de rejoindre les Ichiro et les Beltre de ce monde?

D’abord, on peut penser à Jose Altuve, des Astros de Houston, joueur le plus utile de l’Américaine en 2017. Le petit joueur de deuxième-but, âgé de 27 ans, vient de récolter au moins 200 coups sûrs lors des quatre dernières saisons, un signe de régularité encourageant. Altuve ne compte toutefois en ce moment que 1250 coups sûrs, ce qui veut dire que presque neuf saisons de 200 coups sûrs le séparent encore des 3000.

Puis, les Angels peuvent compter de leur côté sur le plus jeune joueur de l’histoire à avoir atteint le plateau de 1000 coups sûrs, Mike Trout. Joueur le plus utile de l’Américaine en 2014 et en 2016, le voltigeur de 26 ans est présentement à 1040. Reste à voir si celui qui a raté près de 50 rencontres en 2017 en raison d’une blessure pourra garder le rythme et demeurer en santé.