Selon le CIO, cette supervision a nécessité «des semaines intensives de travail» et «un examen détaillé de chaque athlète».

Le CIO confirme que 169 athlètes russes seront aux Olympiques

Le Comité international olympique a fait savoir que 169 athlètes originaires de la Russie avaient été invités à participer aux Jeux de Pyeongchang, en Corée du Sud, du 9 au 25 février.

Cette annonce confirme l’information rendue publique jeudi par le Comité olympique russe, qui est sous le coup d’une suspension.

Le CIO n’a pas dévoilé les noms des athlètes qui ont été lavés de soupçons de dopage par deux comités de supervision.

Le CIO a précisé qu’il avait procédé à sa sélection «à partir du contingent de 389 athlètes pouvant potentiellement être invités aux Jeux en tenant compte du nombre de places disponibles».

Selon le CIO, cette supervision a nécessité «des semaines intensives de travail» et «un examen détaillé de chaque athlète».

Lors des Jeux de Vancouver, en 2010, la Russie avait été représentée par 175 athlètes. Quatre ans plus tard, alors qu’elle était le pays-hôte des Jeux de Sotchi, la Russie comptait 214 athlètes.

C’est à la suite des Jeux de Sotchi que le dopage systémique des athlètes russes avait été progressivement mis à jour.

Les «athlètes olympiques de la Russie» prendront part aux Jeux dans des uniformes neutres. Si l’un d’eux gagne une médaille d’or, on hissera le drapeau des Jeux et fera jouer l’hymne officiel des Jeux.