David Desharnais n'a pas eu l'avantage lors de cette séquence l'opposant à Taylor Hall, lundi soir, à Edmonton.

Le Canadien s'incline 3-0 sur la glace des Oilers

Benoit Pouliot et Ben Scrivens ont empêché le Canadien de Montréal de réaliser un tour de force que même les grandes dynasties du Tricolore de la fin des années 50 et de la fin des années 70 n'avaient pas réussi à accomplir.
Pouliot a marqué son premier but de la saison en plus d'ajouter une passe, Scrivens a repoussé les 29 tirs dirigés vers lui et les Oilers d'Edmonton ont vaincu le Tricolore par le score de 3-0, lundi soir au Rexall Place.
Le blanchissage est le premier des Oilers contre le Canadien depuis le 1er mars 1989, soit il y a plus de 25 ans. Il s'agissait d'un septième jeu blanc en carrière pour Scrivens.
Nail Yakupov, avec son deuxième de la jeune campagne en deuxième période, et Taylor Hall, dans un filet désert avec moins de trois minutes à jouer à la troisième période, ont complété la marque.
Pouliot avait fait bouger les cordages lors d'une échappée à deux contre un vers la toute fin de la première période, en plus de participer au but de Yakupov.
À son deuxième départ de la saison, et son premier depuis le 9 octobre à Washington, le gardien Dustin Tokarski a repoussé 16 tirs, mais n'a rien à se reprocher.
Les Oilers, qui se trouvent au coeur d'une séquence de sept matchs devant leurs partisans, ont signé un quatrième gain consécutif, tout en mettant fin à la série de quatre victoires des hommes de Michel Therrien.
Le Canadien (7-2-0) visait une huitième victoire en neuf matchs pour amorcer la saison, un exploit jamais réalisé dans l'histoire de l'équipe.
Il tentera de retrouver le chemin de la victoire dès mardi soir, face aux Flames de Calgary dans la deuxième de trois sorties dans l'Ouest canadien. Ce périple prendra fin jeudi soir à Vancouver.