Carey Price a cédé deux fois face à Brendan Lemieux.

Le Canadien gaspille une avance de quatre buts face aux Rangers, défaite de 6-5

MONTRÉAL — Le Canadien a gaspillé une avance dans un quatrième match de suite et cette fois, le résultat a été inacceptable aux yeux des joueurs et de l’entraîneur, alors que la formation montréalaise n’a pas tiré profit d’un avantage de quatre buts et a finalement perdu 6-5 face aux Rangers de New York, samedi, au Centre Bell.

Le Tricolore menait 4-0 après 2:51 de jeu en deuxième période, mais le vent a ensuite tourné.

Les Rangers ont finalement créé l’égalité 5-5 à 8:40 du troisième tiers, en infériorité numérique, quand Brendan Lemieux a inscrit son deuxième but de la soirée.

Puis, Jacob Trouba a joué les héros 3:30 plus tard, quand son tir a dévié devant Carey Price avant d’aboutir dans l’objectif.

Le Canadien a donc encaissé un quatrième revers de suite (0-2-2).

«Nous n’arrivions pas à profiter de nos chances lors des trois derniers matchs, mais nous avions beaucoup d’occasions et nous étions probablement la meilleure équipe, a rappelé l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Ce soir, c’est différent. Nous menions 4-0, nous marquions enfin des buts, mais notre jeu n’était pas à point.

«J’ai dit aux gars après la première que nous menions 3-0 pour une seule raison: nous avions profité de nos chances, mais eux, non. Nous n’avions pas dominé le jeu. (Les Rangers) sont venus pour jouer ce soir. Même en retard 3-0, ils n’ont pas lâché. Puis à 4-0, nous avons baissé la garde. Notre réaction défensive n’était pas bonne. Nous ressentions une urgence de marquer, mais pas une urgence de défendre. Nous devons nous améliorer.»

Filip Chytil, Pavel Buchnevich et Artemi Panarin ont aussi fait mouche pour les Rangers (10-9-2). Alexandar Georgiev a accordé cinq buts sur 43 tirs.

Max Domi a bénéficié de ce festival offensif pour mettre fin à une disette de neuf matchs sans toucher la cible. De retour au centre après une expérience peu concluante de trois rencontres à l’aile gauche, Domi a marqué ses cinquième et sixième buts de la campagne en première période.

Artturi Lehkonen a aussi réussi un doublé, son septième en carrière, en plus d’amasser une aide et Shea Weber a été l’autre buteur du Canadien (11-7-5). Nick Suzuki et Ben Chiarot ont récolté chacun deux aides.

Carey Price a effectué 28 arrêts.

«Nous ne sommes pas assez durs, nous ne faisons pas les jeux, notre repli défensif n’était pas bon du tout ce soir, a analysé Julien. Nous affrontions une équipe affamée même si elle avait joué la veille. C’est aussi inacceptable parce qu’après trois défaites de suite, nous aurions dû être suffisamment affamés pour ne pas laisser ces choses-là arriver.»

Domi a vite retrouvé le sourire, battant Georgiev après 2:03 de jeu, grâce à une remise de Suzuki à l’embouchure du filet.

Lehkonen et Domi sont revenus à la charge avant la fin du premier vingt. Chaque fois, Georgiev a été surpris par un tir qui est passé tout près de Trouba.

Weber a creusé l’écart à 4-0 après 2:51 de jeu en deuxième période, pendant une punition à retardement. Le lancer frappé du défenseur format géant s’est faufilé à travers l’équipement de Georgiev.

Les Rangers ont relancé le débat grâce à trois buts dans un intervalle de 3:20. Ils ont ensuite obtenu 33 secondes de jeu à cinq contre trois, mais n’ont pas été en mesure d’en profiter.

Lehkonen a redonné un coussin de deux buts au Tricolore à 5:20 du troisième tiers, battant Georgiev d’un tir des poignets à bout portant du côté du bouclier. Cependant, Panarin a donné la réplique 31 secondes plus tard, complétant un beau jeu de passes amorcé par Ryan Strome et Chris Kreider.

Lemieux et Trouba ont ensuite complété le travail pour les Rangers.

Le Canadien a obtenu un avantage numérique avec un peu plus de six minutes à jouer. Jesperi Kotkaniemi a obtenu la plus belle occasion, mais il s’est buté à Georgiev.

Le Canadien sera de retour en action mardi, quand les Bruins de Boston seront les visiteurs au Centre Bell.

Échos de vestiaire

Brendan Gallagher s’est inclus dans les joueurs qui ont offert une contre-performance:

«Trop de joueurs, et je m’inclus là-dedans, n’ont pas été assez bons. Il y avait trop de passagers ce soir. Il y a quelques gars qui ont bien joué, mais il y en a trop qui, pour une raison quelconque, n’étaient pas assez bons.»

Max Domi a rappelé que lorsque l’équipe mène, elle doit achever son adversaire:

«Il faut jouer pendant 60 minutes dans cette ligue si vous voulez gagner. Nous affrontions une bonne équipe et elle n’a pas baissé les bras. Nous savions qu’ils n’allaient pas baisser les bras. Quand vous avez l’adversaire dans les câbles, vous devez réussir le K.-O. Nous ne l’avons pas fait ce soir. Nous devons être meilleurs et nous allons être meilleurs.»

Carey Price a indiqué que l’équipe avait encore confiance après deux périodes:

«Nous avions encore l’avance. Je pense que nous avons amorcé la troisième avec confiance. Nous voulions garder la pédale au plancher. Mais (les Rangers) aussi étaient motivés. C’est une défaite difficile à accepter.»