Le défenseur des Panthers, Mike Weaver.

Le Canadien fait l'acquisition du défenseur Mike Weaver des Panthers

Le Canadien de Montréal a obtenu les services du défenseur Mike Weaver des Panthers de la Floride en retour d'un choix de cinquième ronde au repêchage de 2015.
Weaver, âgé de 35 ans, a récolté six passes et purgé 23 minutes de pénalités en 55 matchs cette saison. Il a été utilisé en moyenne 18:47 minutes par match cette saison, sa quatrième avec les Panthers.
«Si mon nom n'apparaît pas sur la feuille de pointage, alors j'ai fait mon travail, a-t-il dit en blaguant, sur le site officiel du Canadien. Je ne suis pas le genre de gars qui va obtenir beaucoup de points, mais je fais les petites choses comme bloquer les tirs et écouler les pénalités. Je préfère bloquer un tir que de marquer un but, alors je crois que vous pourrez dire que je suis le meilleur ami d'un gardien.»
Weaver, originaire de Bramalea, en Ontario, totalise sept buts et 79 mentions d'aide en 585 matchs dans la LNH. Il a ajouté un but en 11 matchs éliminatoires en carrière.
Puisque les Panthers tentent présentement de bâtir leur avenir, le directeur général Dale Tallon a déclaré qu'il était plus qu'enthousiaste à l'idée d'échanger Weaver au Canadien.
«Nous songeons seulement à l'avenir. Le Canadien était à la recherche d'un bon défenseur fiable en défensive, et nous estimions que nous devions permettre à Mike Weaver de participer aux séries éliminatoires et d'obtenir l'opportunité de gagner à Montréal, a expliqué Tallon lors d'une conférence téléphonique mardi soir. C'est un guerrier, qui donne tout ce qu'il a à chaque soir en bloquant des tirs et en écoulant des pénalités. Donc je lui souhaite la meilleure des chances.»
Weaver a aussi porté les couleurs des Thrashers d'Atlanta, des Kings de Los Angeles, des Blues de St.Louis et des Canucks de Vancouver.
Il s'était joint aux Panthers comme joueur autonome en juillet 2010. Weaver écoule la dernière année de son contrat de deux saisons d'une valeur de 2,2 millions $US et pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet.