Carey Price a réalisé 26 arrêts face aux Flyers, mercredi.
Carey Price a réalisé 26 arrêts face aux Flyers, mercredi.

Le Canadien évite l’élimination

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Piqué au vif lors du dernier match, Brendan Gallagher a été le chef de file du Canadien mercredi soir et la formation montréalaise a prolongé son séjour dans la bulle torontoise de la LNH.

Nick Suzuki a touché la cible seulement 22 secondes après que les Flyers de Philadelphie eurent créé l’égalité à mi-chemin en troisième période et le Tricolore a évité l’élimination en remportant le cinquième match de sa série quart de finale de l’Association de l’Est par la marque de 5-3, mercredi soir au Scotiabank Arena.

Les Flyers mènent la série 3-2. Le match no 6 sera présenté vendredi à 19h.

Suzuki a profité d’une remise de Jonathan Drouin à partir de l’arrière du filet et a été patient devant le gardien Carter Hart, qui s’est compromis. Suzuki a finalement pu tirer dans un filet ouvert.

Carey Price s’est occupé du reste, lui qui a réalisé 26 arrêts. Phillip Danault a ajouté un but dans un filet désert avec 17,7 secondes à écouler.

Joel Armia a réussi un doublé et Gallagher a marqué son premier but de la relance pour le Tricolore. Drouin et Brett Kulak ont récolté chacun deux aides.

«Nous n’avons pas laissé les Flyers prendre leur élan, a affirmé l’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Kirk Muller. Nous avons bien répondu chaque fois que nous étions en difficulté.»

Gallagher perd une dent

Brendan Gallagher a perdu une dent en encaissant un double-échec au visage, gracieuseté de Matt Niskanen en troisième période.

Gallagher a été l’étoile de la rencontre pour le Tricolore. Il a cogné à la porte avec un tir dangereux après 10 secondes de jeu puis a renversé le défenseur Ivan Provorov près du filet des Flyers.

Il a ensuite continué à embêter les joueurs des Flyers pendant toute la soirée. Et même s’il a perdu une dent en encaissant un double-échec au visage, gracieuseté de Matt Niskanen en troisième période, il était sur la patinoire pour défendre l’avance d’un but dans la dernière minute de jeu.

Gallagher avait pourtant été limité à quatre présences sur la patinoire en troisième période mardi, alors que Muller préférait se tourner vers d’autres options.

«Nous avons vu le «Gally» que nous aimons et tout ce qu’il peut offrir à cette équipe, a dit Muller. Il a été dans les tranchées et a amené les gars avec lui à la guerre. Il est un fier compétiteur et il travaille fort pour chaque but. Il a connu un match exceptionnel ce soir.»

Jakub Voracek a été le joueur le plus productif du côté des Flyers, avec deux buts et une aide. Joel Farabee a aussi marqué un but. Hart, qui avait blanchi le Canadien lors des deux derniers matchs, a repoussé 28 lancers.

«Le fait d’accorder un but immédiatement après avoir créé l’égalité nous a fait mal, mais nous allons tourner la page et nous préparer pour le prochain match», a dit l’entraîneur-chef des Flyers, Alain Vigneault.


« Nous avons vu le «Gally» que nous aimons et tout ce qu’il peut offrir à cette équipe. Il a été dans les tranchées et a amené les gars avec lui à la guerre »
L’entraîneur-chef par intérim du Canadien, Kirk Muller

Le Canadien a terminé la rencontre avec seulement 11 attaquants sur le banc. Jesperi Kotkaniemi a été expulsé de la rencontre après 1:45 de jeu en deuxième période pour avoir donné de la bande au défenseur Travis Sanheim.

Muller avait remplacé l’attaquant Alex Belzile dans sa formation par Charles Hudon, qui en était à une première sortie depuis la relance de la LNH.

Du jeu spectaculaire

Le Canadien est sorti des blocs avec énergie et a attaqué le filet de Hart à deux reprises lors des 90 premières secondes de jeu.

Même si Ben Chiarot a été puni pour obstruction contre le gardien, cela n’a pas freiné l’élan du Canadien. Armia a ouvert le pointage après 2:53 de jeu, profitant d’un bond favorable de la bande sur un jeu créatif de Xavier Ouellet.

Ce but mettait fin à une disette de 132 minutes et 18 secondes du Canadien sans toucher la cible.

Kevin Hayes a été l’attaquant le plus menaçant des Flyers en première période, mais il s’est buté à Price à quatre reprises, dont une fois en échappée en infériorité numérique.

La deuxième période a été très occupée. Tout a commencé quand Kotkaniemi a été expulsé. Voracek a marqué deux fois pendant la punition majeure.

Sur son premier but, son lancer a dévié sur le bâton de Chiarot avant de tromper la vigilance de Price. Sur son deuxième, sa remise vers Couturier a dévié sur le patin gauche de Chiarot avant de franchir la ligne des buts.

Armia a toutefois relancé le Canadien à 10:12. Il a surpris Hart d’un angle restreint.

Le Tricolore a ensuite profité d’un avantage numérique pour reprendre les devants à 11:30. Gallagher a enfin fait bouger les cordages en frappant au vol une remise de Suzuki.

But refusé

Peut-être que c’était le retour du balancier pour Suzuki, qui avait nargué Hart en lui donnant une tape sur la tête après le deuxième but d’Armia, mais il s’est vu refuser un but avec 5:26 à faire au deuxième vingt. Les reprises ont démontré que Drouin était en position de hors-jeu lors de l’entrée de zone.

La soirée de Hart semblait être terminée, mais Vigneault a changé d’idée à la suite de la décision des arbitres d’annuler le but.

Les Flyers ont continué de faire mal au Canadien en avantage numérique. Farabee a créé l’égalité 3-3 avec 9:23 à faire en troisième période, pendant que Jeff Petry était au cachot.

Cependant, Suzuki est vite revenu à la charge et le Canadien a été en mesure de fermer les livres.

+

ÉCHOS DE VESTIAIRE

Carey Price a louangé Brendan Gallagher:

«Il est l’un des joueurs avec le plus gros coeur avec lequel j’ai joué. Il se donne toujours à 100 %. Il a connu un fort match ce soir.»

Jonathan Drouin était d’accord pour dire que Gallagher a donné le ton dès la première séquence du match:

«Et tout le monde a suivi. (Gallagher) travaille fort chaque soir. Il a été récompensé avec un but sur une belle passe de Nick (Suzuki) en avantage numérique. Ça lui a donné des ailes.»

Nick Suzuki s’est excusé pour la tape à la tête qu’il a donnée à Carter Hart après le deuxième but de Joel Armia:

«J’étais excité par le but et j’ai agi sans réfléchir. Quand j’ai vu la reprise, je me suis dit que je n’aurais pas dû faire ça. Je ne voulais pas faire preuve de mauvais esprit sportif.»