C’est la première fois que le Canada ne participera pas à la finale du tournoi. Il luttera plutôt pour l’obtention de la médaille de bronze, dimanche, contre l’équipe perdante de l’autre demi-finale entre les États-Unis et la Russie.

Le Canada s'incline 4 à 2 en demi-finales au Mondial de hockey féminin

ESPOO, Finlande — Le Canada s’est incliné 4-2 devant la Finlande en demi-finales du Championnat du monde de hockey féminin, samedi.

C’est la première fois que le Canada ne participera pas à la finale du tournoi. Il luttera plutôt pour l’obtention de la médaille de bronze, dimanche, contre la Russie.

La Russie a subi une correction de 8-0 aux mains des États-Unis, qui ont notamment vu Hilary Knight et Kelly Pannek toucher la cible à deux reprises.

«C’est invraisemblable, et en plus de ça, nous avons accompli cet exploit sur notre patinoire, après avoir travaillé d’arrache-pied pendant autant d’années, a déclaré l’assistante Michelle Karvinen. Ce n’est pas une simple rencontre.

«C’est quelque chose que nous méritions.»

Les États-Unis et le Canada s’étaient affrontés en finale lors des 18 éditions précédentes du Mondial féminin, c’est-à-dire depuis la création du tournoi en 1990.

Ronja Savolainen a été l’héroïne avec un doublé pour les Finlandaises, dont le but qui scellait l’issue de la rencontre dans un filet désert avec 37 secondes à faire au cadran. Jenni Hiirikoski et Susanna Tapani ont complété la marque pour les favorites locales.

Jamie Rattray et Loren Gabel ont riposté pour les Canadiennes.

Le Canada avait écrasé la Finlande 6-1 en phase préliminaire, mardi. Les Finlandaises ont cependant été meilleures sur les unités spéciales et devant le filet samedi.

«En ce moment, cette défaite est difficile à avaler pour Équipe Canada, comme toutes les autres aux Championnats du monde, a admis la capitaine Brianne Jenner. Nous sommes très déçues du résultat. Mais nous devons donner le crédit à la Finlande; elle a bien joué.»

À son 200e match en carrière avec la Finlande, la gardienne Noora Raty a repoussé 43 lancers et signé la victoire devant une foule en liesse de 4311 spectateurs.

Shannon Szabados a effectué 15 arrêts, mais elle a encaissé sa première défaite contre les Finlandaises en 18 départs.

Le Canada a été privé de sa capitaine Marie-Philip Poulin pendant l’ensemble du tournoi - sauf une période. La meilleure marqueuse au pays a aggravé sa blessure à un genou alors qu’elle tentait un retour au jeu lundi.

Les représentantes de l’unifolié ont aussi perdu les services de l’attaquante Blayre Turnbull en première période samedi, affaiblissant davantage leur force de frappe. Elle s’est placée en position vulnérable lorsque Savolainen l’a poussée tête la première contre la rampe.

Il n’y a pas eu de pénalité sur cette séquence. Turnbull est demeurée allongée sur la patinoire pendant une minute avant d’être escortée vers le vestiaire. Elle n’est pas revenue au jeu par la suite.

«Cet incident est embarrassant pour le hockey féminin, parce qu’une mise en échec par derrière n’a pas sa place, peu importe le niveau, a dit l’entraîneur-chef du Canada Perry Pearn. Si une de mes joueuses avait appliqué une telle mise en échec sur une Finlandaise, je tiendrais le même discours.

«Une joueuse aurait pu se briser le cou, et sachant que les arbitres qui ont supervisé la rencontre étaient expérimentées, je trouve ça tout à fait inacceptable qu’elles n’aient pas sévi.»