Le Canada est maintenant à égalité en deuxième place avec la Finlande et la Russie, à trois points. La Suisse est toujours à la recherche d’une première victoire, après deux matchs.

Le Canada plie l’échine 3-2 devant les États-Unis au Mondial de hockey féminin

ESPOO, Finlande — Annie Pankowski a inscrit le but victorieux pour les États-Unis, qui ont pris la mesure du Canada 3-2 au Championnat du monde de hockey féminin samedi.

Hilary Knight et Kendall Coyne Schofield ont complété la marque pour les Américaines, qui trônent seules au sommet du groupe A avec six points.

«Chaque fois que nous sautons sur la patinoire contre elles, nous voulons établir notre plan de match et dicter le rythme, a commenté Pankowski. Elles nous compliquent toutefois la tâche, parce qu’elles sont talentueuses et très rapides.»

Le Canada est maintenant à égalité en deuxième place avec la Finlande et la Russie, à trois points. La Suisse est toujours à la recherche d’une première victoire, après deux matchs.

La gardienne américaine Alex Rigsby a effectué 31 arrêts pour signer la victoire devant une foule de 3502 spectateurs au Metro Areena.

Brianne Jenner a touché la cible et récolté une mention d’aide à son 100e match avec l’équipe canadienne. Sarah Nurse a aussi trouvé le fond du filet, tandis que Brigette Lacquette obtenait deux mentions d’assistance. Les deux filets des représentantes de l’unifolié ont d’ailleurs été marqués en avantage numérique.

«Je crois que ce sont les unités spéciales qui gagnent des matchs, et je crois qu’en particulier notre avantage numérique a généré des chances de marquer et que nous avons pu en profiter, a commenté Nurse. Nous aurions cependant aimé capitaliser davantage.»

Emerance Maschmeyer a effectué 27 arrêts dans la défaite.

La capitaine de l’équipe canadienne Marie-Philip Poulin a pris part à la période d’échauffement, mais elle est ensuite demeurée au banc pour une deuxième rencontre d’affilée. La Québécoise a subi une blessure à un genou le 24 février, lors du dernier match du calendrier régulier des Canadiennes de Montréal.

Le Canada disposera d’une journée de congé dimanche, avant de compléter sa phase préliminaire en affrontant la Russie lundi et la Finlande mardi.

L’entraîneur-chef Perry Pearn a mentionné que Geneviève Lacasse sera la gardienne partante contre la Russie, et que Shannon Szabados sera de retour devant la cage mardi - après avoir effectué six arrêts, en route vers un jeu blanc contre la Suisse en lever de rideau du tournoi.

«Nous disposons de trois gardiennes expérimentées, et elles sont toutes excellentes, alors nous ressentons le besoin d’offrir à chacune un match significatif pendant nos quatre premiers affrontements», a expliqué Pearn.

«Cette année, le format du tournoi favorise les équipes qui ont beaucoup de profondeur, surtout devant le filet, et puisque c’est notre cas, alors je crois qu’une fois que nous serons en éliminatoires nos gardiennes seront beaucoup plus dynamiques (que les autres)», a-t-il conclu.