Tyler Steenbergen a été enseveli sous ses coéquipiers après avoir marqué le but gagnant avec 100 secondes à faire au match.

Le Canada champion du Mondial junior

BUFFALO — Trois ans après sa dernière conquête de l’or au Mondial junior de hockey, le Canada est de retour au sommet grâce à une victoire de 3-1 contre la Suède, vendredi à Buffalo.

Alors qu'il ne restait que 1:40 à écouler au troisième engagement, Tyler Steenbergen a choisi le bon moment pour inscrire son premier but du tournoi et briser l’égalité. Le meilleur buteur de la Ligue canadienne de hockey a fait dévier une passe du défenseur Conor Timmins pour semer l'hystérie au KeyBank Center.

Ce triomphe a permis au Canada de venger sa défaite subie en tirs de barrage aux mains des États-Unis, l'année dernière. Il s'agit d'une 17e médaille d'or pour le pays, un sommet toutes nations confondues à ce tournoi. 

Le capitaine du Canada Dillon Dubé a ouvert le pointage tôt en deuxième période, mais Tim Soderlund a profité d’un désavantage numérique pour créer l’égalité un peu plus tard.. Alex Formenton a scellé l'issue de la rencontre dans un filet désert, quelques instants après le but vainqueur.

Carter Hart a été sensationnel dans la victoire, repoussant 35 rondelles. Filip Gustavsson a cédé deux fois sur 27 lancers devant la cage de la Suède, qui a récolté la 11e médaille d’argent de son histoire.

Bellows devant Roenick

Plus tôt en journée, les Américains, hôtes du tournoi et champions en titre, ont mis un peu de baume sur leur plaie en remportant le bronze grâce à une victoire de 9-2 contre la République tchèque. Ils ont obtenu une médaille pour une troisième année de suite, ce qui représente la plus longue séquence du pays à cet événement.

«Nous pouvons voir la résilience de ce groupe», a affirmé le capitaine Joey Anderson. «Le personnel d’entraîneurs s’est assuré que nous comprenions la fierté de remporter une médaille. Même si ce n’est pas l’or, la médaille de bronze représente beaucoup.»

Kieffer Bellows a touché la cible deux fois, dont une sur un tir de pénalité, pour effacer le record américain de huit buts dans un Mondial junior détenu par Jeremy Roenick depuis 1989. «Je dois mes succès à tous mes coéquipiers», a fait valoir le fils de Brian Bellows, qui a remporté la Coupe Stanley avec le Canadien en 1993. «J’ai eu beaucoup de plaisir au cours des deux dernières années et ce sera difficile de ne plus participer à cet événement.»

Auteur de quatre buts dans la victoire américaine, Trent Frederic, un choix de première ronde des Bruins de Boston en 2016, est passé à un but d’égaler le record des États-Unis. Wally Chapman avait fait bouger les cordages cinq fois contre la Suisse en 1984, tout comme Chris Bourque contre la Norvège en 2005.

Ryan Poehling, premier choix du Canadien en 2017, a aussi marqué, tandis que Jake Oettinger a conclu l’affrontement avec 28 arrêts. 

Malgré sa défaite, la République tchèque a connu son meilleur résultat depuis 2005, alors qu’elle avait remporté la médaille de bronze. «C’est effectivement un bon résultat, mais nous en voulions un meilleur», a souligné Filip Zadina, meilleur buteur des Tchèques.» «Nous voulions ramener une médaille en République tchèque et nous ne l’avons pas fait. Nous sommes tristes.»