À sa 10e campagne dans la NFL, Joe Flacco a participé aux séries lors de chacune de ses cinq premières saisons.

Le brio de Flacco donne espoir aux Ravens

OWINGS MILLS — Joe Flacco a déjà actionné le mode «séries éliminatoires» chez les Ravens de Baltimore, qui souhaitent profiter des récents succès du vétéran de 32 ans pour jouer pendant plusieurs semaines en janvier.

Après avoir raté les matchs préparatoires à cause d’une blessure au dos, Flacco a été victime de 10 interceptions et n’a complété que huit passes de touché au fil des neuf premières rencontres du calendrier régulier. À ce stade de la saison, les Ravens affichaient un dossier de 4-5 et semblaient destinés à rater les séries éliminatoires pour une troisième année d’affilée.

Depuis, Flacco a lancé huit passes de touché et n’a vu que deux de ses passes être interceptées par des adversaires. Durant cet intervalle, les Ravens ont inscrit cinq victoires en six matchs et n’ont besoin que d’un gain dimanche contre les Bengals de Cincinnati (6-9) pour mériter leur billet pour les séries dans la Conférence américaine de la Ligue nationale de football.

«Nous avons travaillé avec acharnement toute l’année pour arriver au point où nous sommes, a déclaré Flacco, mercredi. Nous avons le sentiment que nous jouons très bien.»

À sa 10e campagne dans la NFL, Flacco a participé aux séries lors de chacune de ses cinq premières saisons. Lors des éliminatoires de 2012, il a inscrit des gains de 1140 verges par la passe, a lancé 11 passes de touché sans être victime d’une seule interception. Il a couronné le tout en méritant le titre de joueur le plus utile du Super Bowl, après le triomphe de 34-31 des Ravens contre les 49ers de San Francisco.

Samedi dernier, Flacco s’est présenté sur le terrain au moment où son équipe détenait une fragile avance de 16-13 face aux Colts d’Indianapolis. On était loin de la fébrilité associée au Super Bowl, mais il s’agissait d’un affrontement que les Ravens devaient absolument gagner pour conserver le contrôle de leur destinée.

Avec doigté, Flacco a orchestré une poussée offensive de 14 jeux et de 75 verges, qu’il a conclue en lançant une passe de touché à Maxx Williams au quatrième quart. Lors de cette série à l’attaque, Flacco a complété sept de ses huit passes et le majeur de Williams a permis aux Ravens de l’emporter 23-16. «Ç’a été une très belle poussée offensive, a commenté Flacco. Nous savions que nous devions ajouter six points au tableau dans l’espoir de gagner.»

Rendement

Les Ravens sont habitués à ce genre de performances de la part de Flacco, surtout à cette période de l’année. Au fil de sa carrière, il a présenté une fiche de 22-13 lors des quatre dernières parties de la saison et affiche un dossier de 15-5 à domicile en décembre.

Son rendement cette saison est particulièrement impressionnant, non seulement parce qu’il a été longtemps absent à cause de sa blessure au dos mais aussi parce qu’il a travaillé derrière une ligne à l’attaque privée de Marshal Yanda, d’Alex Lewis et de John Urschel en début d’année.

Heureusement pour Flacco, la ligne à l’attaque a retrouvé une cohésion qui lui assure maintenant une excellente protection. Lors des cinq dernières rencontres, les Ravens n’ont accordé que quatre sacs et Flacco n’a été victime que d’une seule interception.

«Tous ces joueurs excellent en ce moment, a loué Flacco en parlant de la ligne à l’attaque. Ils ont travaillé vraiment fort tout au long de l’année. Je suis emballé de voir à quel point ils jouent bien.»