Le Baseball majeur vise à organiser une journée d'ouverture autour du 4 juillet dans des stades sans spectateurs.
Le Baseball majeur vise à organiser une journée d'ouverture autour du 4 juillet dans des stades sans spectateurs.

Le Baseball majeur propose une saison de 76 matchs

NEW YORK — La MLB a fait une nouvelle offre dans le but d’entreprendre la saison reportée par la pandémie de coronavirus au début du mois de juillet. Elle propose une saison régulière de 76 matchs, élargissant les éliminatoires de 10 à 16 équipes et permettant aux joueurs de gagner environ 75 % de leur salaire au prorata.

Les joueurs ont refusé des coupures au-delà de ce qu’ils avaient convenu en mars peu après le début de la pandémie, ce qui a de nouveau envenimé les relations de travail au baseball. Les négociations ardues ont compromis les plans visant à organiser une journée d’ouverture autour du 4 juillet dans des stades sans spectateurs et à offrir des divertissements à un public qui sort à peine de mois de confinement.

La dernière proposition de la MLB garantirait 50 pour cent des salaires au prorata des joueurs au cours de la saison régulière, selon les informations obtenues par l’Associated Press.

La proposition éliminerait pour la première fois toute compensation reçue pour la perte d’un joueur autonome depuis que ce système est en vigueur en 1976. Elle annulerait également 20 % des 170 millions $ US de salaires déjà avancés aux joueurs en avril et mai.

«Si les joueurs souhaitent accepter cette proposition, nous devons parvenir à un accord d’ici mercredi, a écrit le commissaire adjoint Dan Halem dans une lettre au négociateur syndical Bruce Meyer obtenue par l’Associated Press.

«Bien que nous comprenions qu’il s’agit d’un laps de temps relativement court, nous ne pouvons pas perdre de jours supplémentaires si nous voulons avoir suffisamment de temps pour que les joueurs se déplacent vers le site d’entraînement, passent des tests et reçoivent de l’information sur la COVID-19, s’entraînent d’une façon appropriée et que nous planifions une saison de 76 matchs qui se terminera au plus tard le 27 septembre.

«Alors que nous sommes prêts à poursuivre la discussion après mercredi sur une saison avec moins de 76 matchs, nous n’avons tout simplement pas assez de jours pour planifier une saison de cette durée à moins qu’un accord ne soit conclu dans les prochaines 48 heures», a-t-il ajouté.

Le syndicat n’a pas réagi immédiatement à cette proposition. Bien qu’il n’y ait pas la moindre chance que les joueurs acceptent cette proposition telle quelle, cette offre abandonne l’échelle régressive que les équipes préconisaient le mois dernier et qui n’aurait laissé aux joueurs vedettes qu’une fraction de leur salaire. Cette nouvelle proposition pourrait enclencher d’autres discussions.

Les joueurs avaient accepté le 26 mars des salaires au prorata selon le nombre de matchs joués, dans le cadre d’une entente visant à garantir le temps de service si la saison était annulée.

Le Baseball majeur soutient qu’il ne peut pas se permettre de jouer dans des stades à huis clos et, le 26 mai, il a proposé un calendrier de 82 matchs. Le syndicat a répliqué avec un calendrier de 114 matchs avec un rémunération proportionnelle qui prolongerait la saison régulière d’un mois jusqu’en octobre.

La MLB craint qu’une deuxième vague du coronavirus ne mette en danger la présentation des séries éliminatoires, alors qu’elle touche 787 millions $ en droits de télédiffusion.

Les clubs estiment que le plan qui vient d’être présenté garantirait 1,43 milliard $ en compensations, dont 955 millions $ en salaires et bonis et 393 millions $ si les séries sont jouées, soit un boni de 20 % pour tous les joueurs détenant un contrat des Majeures.

Le Baseball majeur estime que ses revenus baisseront de 9,73 milliards $ en 2019 à 2,75 milliards cette année avec une saison de 76 rencontres. En calculant tous les bonis de signature, les rachats de clauses d’option et autres bénéfices, la MLB dit que les joueurs toucheront 70,2 % des revenus, par rapport à 46,7 % l’an dernier. En ajoutant les bonis que toucheront les joueurs qui seront repêchés cette semaine, cette portion des revenus passerait à 86,2 % contre 52,1.

Séries éliminatoires

L’élargissement des cadres éliminatoires serait un changement majeur pour les 30 équipes de la MLB. En 1969, quand chaque ligue est passée à deux sections, le nombre d’équipes en séries est passé de deux à quatre, ensuite à huit avec le passage à trois sections et l’ajout du meilleur deuxième en 1995. Le nombre est passé à 10 avec l’ajout du match éliminatoire au quatrième as en 2012.

Les joueurs avaient proposé de faire passer ce nombre à 14 équipes en 2020 et 2021. La proposition de la MLB couvrirait également les deux prochaines saisons. Mis à part de préciser qu’il y aurait huit équipes par ligue, le format définitif n’a pas été défini.

Les compensations reçues lors de la perte de joueurs autonomes ont fait l’objet de nombreux affrontements depuis 1975, quand un arbitre a rendu invalide la clause de réserve. Elles ont mené à une grève de huit jours au camp de 1980 et 50 jours pendant la saison 1981. Les compensations ont été resserrées au cours des dernières années, mais elles font toujours en sorte que certains joueurs autonomes reçoivent moins d’offres ou signent plus tard, comme les lanceurs Craig Kimbrel et Dallas Keuchel en 2018.

La MLB a proposé d’abandonner la perte de choix de repêchage et de montants d’allocations internationales après la signature d’un joueur autonome.

Si cette entente est acceptée, tous les joueurs auraient le droit de refuser de jouer, mais seuls ceux ayant une condition médicale jugée à haut risque seraient considérés comme étant blessés et toucheraient leur salaire, en plus de voir leur temps de service compilé.