Le stade Investors Group de Winnipeg.
Le stade Investors Group de Winnipeg.

LCF: Winnipeg sélectionnée comme ville-pôle  

TORONTO — Winnipeg a battu les candidatures de Calgary et Regina et servira de ville-pôle à la Ligue canadienne de football pour y accueillir une saison écourtée si le circuit Ambrosie et les joueurs parviennent à une entente.

La ligue a indiqué par communiqué que Winnipeg a «été provisoirement sélectionnée». Une approbation finale de la part des responsables de la santé publique provinciale est requise pour officialiser cette étape d'un retour au jeu.

Le choix a été effectué par un comité composé des présidents des équipes de la LCF des marchés qui n'ont pas présenté de candidature pour accueillir une saison écourtée.

La LCF a indiqué qu'elle avait besoin d'une nouvelle convention collective signée avec l'Association des joueurs ainsi qu'une aide financière substantielle du gouvernement fédéral pour lancer sa saison 2020.

La ligue a imposé jeudi de cette semaine comme date butoir à la signature d'un nouveau contrat de travail. La LCF et ses joueurs devaient poursuivre leurs discussions mardi.

Si la saison va de l'avant à compter du 1er septembre - le plus tôt qu'elle pourrait commencer, selon le commissaire, Randy Ambrosie - les joueurs et membres du personnel seraient rassemblés au sein d'une «bulle de protection», qui comprendra des hôtels, des terrains d'entraînement et un stade dans lequel seront présentés tous les matchs.

«La santé et la sécurité de nos joueurs, de notre personnel et de la communauté sont primordiales et la LCF ne reprendra ses activités qu'avec l'approbation des autorités sanitaires et des experts médicaux», a déclaré par communiqué le président et chef de la direction des Blue Bombers de Winnipeg, Wade Miller.

«Bien qu'il ne S'agisse que de la première étape franchie, nous remercions la province du Manitoba et la ville de Winnipeg pour leur appui, et nous remercions les travailleurs du Manitoba pour les efforts déployés dans le but de contrer cette pandémie, afin de rendre notre province la plus sécuritaire qui soit.»

Le premier ministre manitobain, Brian Pallister, a annoncé lundi une offre de 2,5 millions $ pour aider à défrayer les coûts d'hébergement, de transport et de location de terrains d'entraînement. La Saskatchewan a renchéri à 3 millions $ un peu plus tard, mais la ligue a tout de même choisi Winnipeg.

Le choix aux joueurs

Par ailleurs, La Presse Canadienne a appris plus tôt mardi que les joueurs de la LCF qui ne souhaitent pas prendre part à la saison 2020 écourtée en raison de la crainte associée à la pandémie de COVID-19 auront l'opportunité de se retirer, sans subir de conséquence.

Deux sources qui ont requis l'anonymat ont mentionné que même si les deux parties trouvent un terrain d'entente pour modifier la convention collective d'ici la date limite établie à jeudi, les joueurs qui ne sont pas à l'aise avec l'idée de retourner sur le terrain auront l'opportunité de se retirer.

La semaine dernière, l'ailier espacé des Tiger-Cats de Hamilton Brandon Banks - le joueur par excellence de la dernière campagne - a annoncé sur les réseaux sociaux qu'il ne prévoit pas participer à la saison 2020.

Ces sources ont requis l'anonymat puisque la LCF et l'Association des joueurs n'ont toujours pas dévoilé les derniers développements en lien avec leurs pourparlers. Elles ont ajouté que les deux parties continuent de discuter de la logistique entourant le dépistage des joueurs américains avant leur arrivée au Canada.