Repêché en deuxième ronde par les Stampeders de Calgary — il a été le 17e choix au total —, le plaqueur du Rouge et Or Vincent Desjardins est félicité par sa mère, Marie-Claude Houle.

LCF: Betts repêché 3e par Edmonton, Desjardins à Calgary

Même s’il a déjà un contrat avec une équipe de la NFL, les Eskimos d’Edmonton n’ont pas hésité à choisir Mathieu Betts aussi tôt qu’au troisième rang du repêchage de la LCF, jeudi soir.

«Je ne peux pas appeler ça une surprise, mais je ne savais vraiment pas à quel rang j’allais sortir», a commenté au téléphone l’ailier défensif du Rouge et Or, qui était classé meilleur espoir par le Bureau de recrutement de la LCF.

Pendant que ses coéquipiers s’étaient réunis dans un restaurant de Place de La Cité, près de l’Université Laval, Betts était en Illinois. Au quartier général des Bears, à Lake Forest, où il passe la fin de semaine pour le mini-camp des recrues.

«Je ne vois pas la Ligue canadienne comme une police d’assurance», a-t-il indiqué. «Je vais tout faire pour rester avec Chicago, mais j’ai toujours dit que j’avais l’ambition cette saison de jouer dans les rangs professionnels et si ça passe par la LCF, ça me va.»

Betts devenait le 64e joueur dans l’histoire du Rouge et Or repêché dans la LCF depuis 1998, le 12e en première ronde et le premier en première ronde en trois ans.

Toronto et Hamilton lui ont préféré deux joueurs de ligne offensive, les Argonauts choisissant Shane Richards d’Oklahoma State au tout premier rang, puis les Tiger-Cats Jesse Gibbon, de Waterloo.

Grosse semaine pour Betts, qui a signé un contrat de la NFL samedi et remporté le titre d’athlète masculin universitaire par excellence au Canada, plus tôt jeudi.

«Ça fait beaucoup de choses à assimiler, ça arrive de tous bords, tous côtés! Mais je ne vais pas m’en plaindre. J’aurais aimé vivre davantage toutes ces expériences-là, mais de me dire que je suis un choix de première ronde dans la LCF, c’est spécial. Je me considère comme privilégié.»

Il se réjouissait d’avoir été choisi par les Eskimos, organisation à qui il voue beaucoup de respect. Son ancien coéquipier Jean-Simon Roy est avec Edmonton depuis 2017 et l’entraîneur Mathieu Bertrand, «leur plus grand ambassadeur» dixit Betts, y a fait une carrière de 10 ans comme joueur.

Thomassin chez les Alouettes

Voisin de ligne de Betts chez le Rouge et Or, le plaqueur Vincent Desjardins a été choisi en deuxième ronde par les Stampeders de Calgary, au 17e rang.

Puis autre représentant de l’UL, le garde Samuel Thomassin prenait la route de Montréal avec les Alouettes grâce au 19e et dernier choix du deuxième tour. Un choix territorial bonus alloué par la ligue et donc limité au Québec, de ce que l’on en comprend.

«Je suis content. Même si c’est juste deux rondes, c’est une longue attente, à regarder ça sur les écrans!» a commenté Desjardins, qui était accompagné de ses parents et d’autres proches.

Seul joueur sur place repêché dans les deux premières rondes, donc en direct à la télé, il avait trois casquettes dans un sac : Calgary, Montréal et Toronto, reçues au camp d’évaluation de mars.

«J’avais eu un bon contact avec les Stampeders et l’an passé, Corey Mace avait été notre coach de la ligne défensive au Défi Est-Ouest», explique le gars de Québec, qui se présentera en Alberta dans deux semaines pour le camp des recrues. Son père pourrait bien rater l’un de ses matchs de football pour la première fois, cet été.

Joint dans le New Jersey, où il est invité au mini-camp des recrues des Giants de New York de la NFL, Thomassin retrouvera dans la métropole québécoise son demi-frère, Charles-Édouard Thomassin, joueur de ligne offensive à l’Université McGill. Ils joueront dans le même stade.

Malgré les difficultés des Oiseaux, Thomassin se dit heureux de «faire partie d’une reconstruction pour ramener l’équipe où elle était avant», au sommet du classement. Il souhaite qu’un certain Luc Brodeur-Jourdain, aussi un produit du Rouge et Or, puisse le prendre sous son aile.

+

REPÊCHÉS AU QUÉBEC

Joueurs du Rouge et Or

  • Mathieu Betts, ailier défensif/1re rd, 3e rg/Edmonton
  • Vincent Desjardins, plaqueur/2e rd, 17e rg/Calgary
  • Samuel Thomassin, ligne offensive/2e rd, 19e rg/Montréal
  • Clément Lebreux, plaqueur/8e rd, 72e rg/Ottawa

Joueurs du RSEQ

  • Gabriel Polan (Sherbrooke), porteur de ballon/3e rd, 27e rg/Ottawa
  • Maurice Simba (Concordia), ligne offensive/4e rd, 29e rg/Toronto
  • Michael Sanelli (Concordia), plaqueur/5e rd, 39e rg/Montréal
  • Vincent Roy (Sherbrooke), ligne offensive/6e rd, 53e rg/Saskatchewan
  • Kerfalla-Emmanuel Exumé (Montréal), demi défensif/8e rd, 70e rg/Winnipeg