Alexandre Bédard (22) et Émile Boies (8) des Diamants de Québec. 
Alexandre Bédard (22) et Émile Boies (8) des Diamants de Québec. 

LBJEQ: Les Diamants profitent de la générosité des Alouettes

Le premier duel régional de la saison a été l’affaire des Diamants de Québec, dimanche en fin de journée au Stade Canac, où ils ont pris la mesure des Alouettes de Charlesbourg par 9-3. Les deux équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec vont se revoir dès mardi, au Parc Henri-Casault, pour l’ouverture locale des Alouettes.

Encore une fois, les buts sur balles ont coûté cher aux Alouettes, dont la fiche est de 0-4 en ce début de saison. À l’image de leurs trois précédents matchs, les lanceurs ont encore raté la cible trop souvent.

Dimanche, les Alouettes ont concédé huit buts sur balles, portant leur total à 36 en quatre matchs jusqu’à présent.

«C’est l’histoire de notre saison, et ce n’est clairement pas le début qu’on souhaitait. Il nous manque toujours quelque chose, ça commence même à être irritant», admettait l’entraîneur-chef des Alouettes, Frédéric Lajoie.

Les siens disputaient pourtant un bon match jusqu’au cinquième tour au bâton des Diamants. Ils venaient de créer l’égalité 3-3 en début de manche et pouvaient espérer signer leur premier gain de la jeune campagne. Mais les Alouettes ont encore ouvert la porte à l’adversaire en donnant cinq passes gratuites et deux doubles payants à Jonathan Landry et Alexandre Bédard. Le débat était terminé.

«Ils ont réussi sept coups sûrs contre six, pour nous, alors ça se joue sur les buts sur balles. On accorde beaucoup trop de points depuis le début de la saison. Samedi, à Saguenay, on avait donné 18 buts sur balles dans le programme double [défaites de 13-12 et 7-6], ça ne pardonne pas. C’est dommage, parce qu’offensivement, on produit. Qu’on le veuille ou non, ça change l’allure d’un match quand tu places des coureurs adverses sur les buts», estimait Lajoie, en ayant de bons mots pour le lanceur partant Mathieu Massicotte, quand même débité de la défaite.

«Il n’y a pas de vent de panique, les solutions sont à l’interne, mais nous avons des vétérans qui se doivent d’être meilleurs. On s’attend vraiment à se battre pour le top de notre division, mais on ne joue pas selon nos standards depuis le début de la saison. J’en ai parlé aux gars, et présentement, le problème est devant nous lorsqu’on se regarde dans le miroir. On va profiter de notre journée de congé, lundi, et revenir en force pour notre ouverture, mardi», ajoutait Lajoie.

Du côté des Diamants, on ne cachait pas avoir profité de l’invitation des visiteurs pour croiser le marbre sept fois dans cette cinquième manche.

«Je ne mentirai pas, ils ont clairement ouvert la porte en accordant beaucoup de buts sur balles. Ce qui m’a plu, c’est qu’on aurait pu se contenter des deux points gratuits, mais on a aussi frappé deux coups sûrs très importants pour ajouter d’autres points», disait l’entraîneur-chef Dominik Walsh sur les doubles productifs de Jonathan Landry et Alexandre Bédard. La victoire a été créditée à Olivier Bovet, qui a éparpillé trois points sur six coups sûrs en 4,1 manches.

Pour le reste, Walsh était ravi de la prestation des siens.

«On a disputé un très bon match, il s’agit sûrement de celui que j’ai le plus aimé depuis le début de la saison», précisait celui dont la troupe montre un dossier 2-1 en trois parties et qui est invaincu en deux sorties à domicile.

Les Diamants reçoivent les Voyageurs de Saguenay, lundi, pour leur quatrième match en cinq jours. À la fin du prochain week-end, ils en auront disputé huit en 10, dont quatre contre les Alouettes, qu’ils affrontent mardi (19h30), vendredi et samedi.

Format des séries

Peu importe sa fiche après leur 21e et dernier match de la saison, chaque équipe de la LBJEQ participera aux séries éliminatoires.

Les deux premières rondes seront des séries 3 de 5 à l’intérieur de sa propre division. Les trois équipes de chacune d’entre elles s’affronteront ensuite dans un tournoi à la ronde pour déterminer les deux finalistes.