Lawrence Phillips, un ex-joueur des Alouettes, purgeait une peine de plus de 31 ans pour divers délits.

Lawrence Phillips retrouvé mort en prison

L'ex-porteur de ballon des Alouettes de Montréal et de la NFL Lawrence Phillips a été retrouvé mort en prison, mercredi. Les autorités carcérales croient à un suicide.
Ce sont des gardiens de la prison d'État de Kern Valley (Californie) qui ont retrouvé l'homme de 40 ans inanimé dans sa cellule, peu après minuit. Son décès a été constaté à 1h30. Il était en isolement depuis avril 2013 après avoir été soupçonné d'avoir tué son compagnon de cellule. Un juge avait établi mardi qu'il y avait suffisamment de preuves pour l'accuser du meurtre de Damion Soward.
Phillips purgeait depuis le 16 octobre 2008 une peine de plus de 31 ans d'emprisonnement pour divers délits, notamment pour avoir étranglé sa copine et avoir heurté volontairement trois adolescents avec sa voiture en 2005. En plus des Alouettes, avec qui il a remporté la Coupe Grey en 2002, il avait évolué pour les Stampeders de Calgary après une courte carrière dans la NFL avec les Rams de St. Louis, les Dolphins de Miami et les 49ers de San Franciso. 
Phillips était considéré comme un des meilleurs joueurs de football dans la NCAA quand il portait les couleurs de l'Université de Nebraska, où il est passé de sérieux prétendant au trophée Heisman à paria après avoir battu une ancienne copine. Il avait été condamné à un an de probation. 
L'entraîneur-chef des Cornhuskers, Tom Osborne, avait alors trouvé un moyen pour que Phillips puisse entreprendre une thérapie pour lui apprendre à contrôler ses excès de colère. Il lui avait également imposé une suspension de six matchs, une peine jugée comme peu sévère par plusieurs commentateurs sur la scène nationale. 
Mercredi, Osborne s'est dit surpris par le décès de Phillips. «En dépit des circonstances, toute sa correspondance avec moi se faisait sur une note positive. Je suis étonné parce que je n'ai pas vu ce déroulement venir.»
Il a qualifié la mort de Phillips de triste parce que ce dernier était doué, et pas seulement sur le plan athlétique. «C'était une personne intelligente qui possédait de belles qualités. Il était très loyal envers ses amis, mais il n'a pas été en mesure de se débarrasser des démons qui l'ont hanté une bonne partie de sa vie.»