Le le Néerlandais Thomas Krol (centre) a décroché la première place, suivi de Laurent Dubreuil (à droite) et Kai Verbij (à gauche)
Le le Néerlandais Thomas Krol (centre) a décroché la première place, suivi de Laurent Dubreuil (à droite) et Kai Verbij (à gauche)

Laurent Dubreuil décroche l'argent sur 500 et 1000 m à Heerenveen

HEERENVEEN, Pays-Bas — Laurent Dubreuil a poursuivi sur sa lancée samedi aux Finales de la Coupe du monde de patinage de vitesse longue piste, à Heerenveen, aux Pays-Bas. Le vice-champion du monde des distances sprint a ajouté deux médailles d’argent samedi, au 500 m et au 1000 m. Il termine ainsi au troisième rang du classement général du 1000 m.

Patinant dans la dernière paire, Dubreuil a connu un départ canon au 1000 m et a donné des sueurs froides au meneur, le Néerlandais Thomas Krol. Le Lévisien était en avance après 600 mètres et a finalement arrêté le chrono à 1 min 08,118 s. À l’arrivée, il accusait un retard de 0,26 seconde sur le gagnant, qui a aussi été sacré champion sur cette distance au classement général.

« Je suis un gars de 500 m, comparé à Krol qui est un des meilleurs au monde au 1500 m. Il va toujours finir plus fort que moi. Même si j’ai beaucoup d’avance, au dernier tour, il peut faire la différence », a-t-il expliqué.

Pour Laurent Dubreuil, il s’agit d’une première médaille gagnée au 1000 m en Coupe du monde. Il a même assuré que finir dans le top-3 au cumulatif sur cette distance semblait « complètement impossible » au début de la saison.

« Je savais que mes jambes étaient vraiment bonnes à l’entraînement. Je me sentais au moins aussi bien que la semaine passée en Norvège », a-t-il dit.

En début de journée, Dubreuil avait signé un temps de 34.416 secondes, à 0,09 seconde du médaillé d’or, le Japonais Tatsuya Shinhama. Le Sud-Coréen Joon-Ho Kim a pris la troisième place. Le Québécois Alex Boisvert-Lacroix a pris le 12e échelon avec un temps de 34,986 secondes.

« J’étais vraiment content. C’est excellent comme temps, mais je n’avais pas l’impression d’avoir connu une course parfaite. J’ai fait quelques petites erreurs qui m’ont peut-être coûté la médaille d’or. Mais le gagnant a fait un temps absolument exceptionnel. Shinhama a égalé le temps le plus rapide de tous les temps au niveau de la mer », a expliqué Laurent Dubreuil, surpris d’avoir obtenu pareil résultat.

Au classement général de cette distance, Dubreuil occupe le sixième rang. La dernière course de Coupe du monde sera présentée dimanche.

« Monter dans le top-3 est l’objectif, mais je peux juste contrôler ce que je fais. Je peux faire une bonne course et les autres aussi peuvent le faire », a-t-il conclu.

De plus, les épreuves de 1500 m (Antoine Gélinas-Beaulieu) et les départs de masse (Valérie Maltais) seront au programme de ces Finales de la Coupe du monde.