Laurent Ciman a joué 85 matchs en MLS avec l’Impact, tous comme partant. Le défenseur a marqué deux buts et ajouté trois aides en trois saisons à Montréal.

Laurent Ciman échangé à Los Angeles

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le règne du nouvel entraîneur-chef et directeur du personnel des joueurs de l’Impact de Montréal, Rémi Garde, s’amorce avec fracas.

L’Impact a transigé le populaire international belge Laurent Ciman au Los Angeles FC en retour du milieu de terrain canadien Raheem Edwards et du défenseur finlandais Jukka Raitala, que le club californien avait acquis plus tôt mardi, lors du repêchage d’expansion.

Ciman, 32 ans, s’est joint à l’Impact en janvier 2015, en provenance du Standard de Liège. Le défenseur central a joué 85 matchs en MLS avec l’Impact, tous comme partant. Il a marqué deux buts et ajouté trois aides en trois saisons à Montréal.

L’année dernière, l’Impact a terminé au neuvième rang dans l’Association Est et les déboires en défensives se sont notamment manifestés dans les deux derniers mois de la saison, au cours desquels l’Impact a montré une fiche de 1-9-0 tout en allouant 20 buts. Garde refuse toutefois de pointer du doigt Ciman pour les problèmes défensifs de l’équipe en 2017.

«Je ne réduis pas les problèmes défensifs de l’Impact à une seule personne et encore moins à Laurent Ciman. On m’a fait part des lacunes en défensive sur le terrain et je les ai moi-même constatées. Je comprends que c’est une transaction spectaculaire parce que Laurent en a donné beaucoup lors de ses trois années à Montréal, mais des changements étaient nécessaires et ils m’ont été réclamés.»

Garde a avoué qu’il était entré en contact avec quelques joueurs, dont un ou deux de première ligue, afin de les attirer à Montréal, mais qu’aucune entente n’était conclue pour l’instant.