L'arbitre sort un carton rouge et se fait tuer

Un match de quartier dans la ville de Cordoba, en Argentine, a viré au drame : l'arbitre a sorti un carton rouge, le joueur exclu est allé chercher un pistolet dans son sac et a abattu l'homme en noir, selon la police.
Le drame est survenu dimanche soir et le meurtrier, identifié, était toujours en fuite mardi. César Flores, 48 ans, arbitre amateur, s'était porté volontaire pour diriger la rencontre opposant deux équipes de Campo de la Ribera, un quartier défavorisé de Cordoba. Touché à la tête, au cou et au torse, l'arbitre est mort de ses blessures.
Lors de la fusillade, un autre joueur a été atteint au thorax et hospitalisé dans un état grave.
Le drame rappelle à quel point le football déclenche à la fois passion et violence en Argentine. Au cours des trois dernières années, les affrontements entre supporteurs, parfois de la même équipe, ont fait une trentaine de morts.
Au pays de Messi et de Maradona, il n'y a pas de match de football amical. Lors de matchs préparatoires durant l'intersaison estivale, deux rencontres opposant les clubs rivaux de La Plata et de Buenos Aires se sont terminées en bagarres générales.