Bower a remporté deux fois le trophée Vézina et a été nommé à une reprise au sein de l’équipe d’étoiles de la LNH.

L’ancien gardien des Maple Leafs de Toronto Johnny Bower est décédé

L’ancien gardien des Maple Leafs de Toronto Johnny Bower est décédé à l’âge de 93 ans à la suite d’une courte bataille avec une pneumonie.

La famille de Bower a confirmé la nouvelle mardi dans un communiqué.

Natif de Prince Albert, en Saskatchewan, Bower s’est établi dans la LNH à l’âge de 34 ans en 1958-59 avec les Maple Leafs, qu’il a guidés vers quatre championnats de la coupe Stanley. En 15 saisons dans la LNH, trois avec les Rangers de New York et 12 avec les Maple Leafs, Bower a signé 250 victoires en 552 rencontres et présenté une moyenne de buts alloués de 2,51.

Il a remporté deux fois le trophée Vézina et a été nommé à une reprise au sein de l’équipe d’étoiles de la LNH.

Il a été élu au Temple de la renommée du hockey en 1976.

«L’ensemble de l’organisation des Maple Leafs de Toronto est attristée par le décès de Johnny Bower, a déclaré le président des Maple Leafs, Brendan Shanahan, par le biais d’un communiqué. Johnny était adoré pour bien plus que son éminente carrière de joueur. C’était sa générosité, sa bonté et sa passion pour les gens qui ont fait de lui une légende de la vie. Les Maple Leafs de Toronto et nos partisans seront toujours redevables à Johnny pour tout ce qu’il nous a donné et appris au cours des années. Il va nous manquer profondément, mais nous savons que sa présence sera toujours ressentie au sein de l’équipe et de la ville.»

Surnommé la «Muraille de Chine», Bower était heureux de jouer avec les Barons de Cleveland dans la Ligue américaine de hockey, quand il a été acquis par les Maple Leafs lors d’un repêchage intra-ligue. Il a raconté qu’il s’était simplement rapporté aux Maple Leafs pour éviter d’être suspendu.

«Ils me voulaient seulement pour une saison, mais j’avais une bonne équipe devant moi, a raconté Bower en rigolant lors d’une entrevue accordée en novembre 2014. J’y suis resté pendant 13 ans. L’expérience a finalement été avantageuse pour moi.»

Plusieurs années après qu’il eut accroché ses patins, Bower était toujours un des anciens joueurs préférés des partisans des Maple Leafs.

«Je ne sais pas pourquoi», disait-il au sujet de sa popularité.

Mais Bower, dont l’âge véritable a souvent été au coeur de débats parmi les observateurs après qu’il eut menti sur son âge pour participer à la Deuxième Guerre mondiale, a toujours trouvé du temps pour redonner à ses partisans.

«Je ne peux pas dire non aux enfants. J’ai grandi pendant la Grande Dépression et nous n’avions absolument rien. Comme mon père le disait, un sourire ne coûte rien. Fais ton travail, soit bon avec les gens, et ils seront bons avec toi.»

Les Maple Leafs avaient honoré Bower lors de son 90e anniversaire de naissance le 8 novembre 2014, lors d’un match face aux Rangers.

Bower a disputé 475 matchs de saison régulière avec les Leafs même s’il a passé la majorité de sa carrière à jouer sans masque.

«J’ai probablement reçu quelques centaines de points de suture au visage, a-t-il raconté en 2005. Vous apprenez à éviter les rondelles.»

Il est reconnu comme l’un des pionniers du harponnage, alors qu’il plongeait tête première pour faire perdre la rondelle à ses rivaux avec son bâton. Il a souvent subi des coupures au visage et a perdu quelques dents en raison de son style agressif.

Mais il arrêtait les rondelles. Et il s’est amélioré avec l’âge - malgré de l’arthrite et de la myopie.

Bower a gagné le trophée Vézina en 1961 et a soulevé la coupe Stanley en 1962, 1963 et 1964. Bower a partagé le trophée Vézina avec Terry Sawchuk en 1965. Les deux gardiens ont ensuite aidé les Leafs à gagner la coupe Stanley pour une dernière fois en 1967, quand Bower était âgé de 43 ans.

Il a finalement pris sa retraite après avoir participé à un match en 1969-70.

«Il était une inspiration pour nous tous, a dit George Armstrong, capitaine des Leafs en 1967. Il se donnait à fond à l’entraînement et nous n’avions pas le choix de faire la même chose pour ne pas être battus par un vieux.»

Après avoir accroché ses patins, Bower a été recruteur et entraîneur des gardiens chez les Maple Leafs.

«Il y a tellement de choses que nous pouvons dire des exploits de Johnny Bower sur la glace - incluant quatre coupes Stanley et son élection au Temple de la renommée - et il y a encore de plus de choses à dire sur l’homme qui a représenté son sport, son pays et sa communauté avec tellement de dignité», a déclaré le commissaire de la LNH, Gary Bettman, dans un communiqué.

Bower était le seul garçon d’une famille de neuf enfants. Il laisse dans le deuil son épouse, Nancy, leurs trois enfants, huit petits-enfants et six arrière-petits-enfants.