Comme prévu lorsqu'il s'était joint à l'organisation il y a trois ans, Lou Lamoriello a officiellement quitté son poste de directeur général des Maple Leafs, lundi. Il demeure au sein de l'organisation comme conseiller senior.

Lamoriello quitte son poste de dg des Leafs

TORONTO — Lou Lamoriello quittera ses fonctions de directeur général pour devenir un conseiller senior chez les Maple Leafs de Toronto, comme l’avaient prévu les deux parties dès le tout début. Ce qui demeurait incertain, lundi, c’est l’identité du futur dg.

Le président Brendan Shanahan dit vouloir mettre toute son attention sur la recherche du successeur de Lamoriello, sans toutefois avoir un échéancier précis pour le faire. «Je pensais d’abord à Lou et à prendre une décision, en me donnant un peu de temps après la fin de la saison pour réfléchir à tout ça. Je gère les choses une à la fois», a-t-il expliqué, lundi après-midi. 

Lamoriello s’est joint aux Maple Leafs en 2017 et avait convenu de passer sept saisons avec l’organisation : trois au poste de directeur général et quatre à titre de conseiller senior. Lorsqu’il est arrivé, l’équipe était en mode reconstruction.

Lamoriello a aidé la formation torontoise à se qualifier pour les séries lors des deux dernières saisons, bien qu’elle n’ait pas réussi à franchir le premier tour. Le plus récent échec est venu la semaine dernière, en sept matchs, face aux Bruins de Boston.

Prêt pour l’inconnu

Âgé de 75 ans, Lamoriello dit qu’il est fier de l’ascension constante de l’équipe au classement pendant ses trois années au poste. Maintenant, il se dit prêt pour le nouveau défi d’agir à titre de conseiller senior.

«C’est de l’inconnu», a reconnu Lamoriello. «Je n’ai jamais été dans une telle situation. Donc, comme dans toute chose dans la vie, tu apprends au fur et à mesure et tu essaies d’en soutirer le meilleur.»

Avec un noyau composé de jeunes attaquants comme Auston Matthews, William Nylander et Mitch Marner, les Leafs ont complété la saison avec un dossier de 49-26-7. Leur total de 105 points leur a permis de terminer en troisième place dans la section Atlantique.

Membre du Temple de la renommée, Lamoriello a passé 27 saisons à titre de directeur général des Devils du New Jersey avant de quitter ces fonctions en mai 2015. Pendant son règne, les Devils ont gagné trois Coupes Stanley. 

«Après avoir passé une saison ici à Toronto et procédé aux évaluations que j’ai faites, lorsque Lou est devenu disponible, j’ai pensé qu’il était le candidat idéal», a fait remarquer Shanahan. «Il l’a fait avant. Il a bâti, il a érigé les assises. Il a l’expérience et c’est quelque chose dont nous avions vraiment besoin à l’époque.»

Shanahan n’a pas donné de détails sur la quête de son futur directeur général. Il a préféré garder les projecteurs tournés vers Lamoriello et ce qu’il a accompli pour l’organisation.

«Les contributions de Lou aux Maple Leafs ont été cruciales. Nous étions une organisation qui cherchait à créer la culture de base qu’il a instaurée, l’expertise et le mentorat qu’il a apportés. Comme je l’ai déjà dit, j’ai le plus grand des respects pour Lou et il l’a mérité à tous les niveaux de l’univers du hockey.»

À l’intérieur même de l’organisation torontoise, le directeur général adjoint Mark Hunter de même que Kyle Dubas pourraient répondre aux exigences du poste laissé vacant par le départ de Lamoriello. Plusieurs candidats de l’extérieur pourraient aussi être considérés. 

+

C'EST FINI POUR RON FRANCIS EN CAROLINE

Les Hurricanes de la Caroline ont décidé de rompre les ponts avec l’ex-directeur général Ron Francis, démis de ses fonctions il y a près de deux mois et réaffecté à d’autres fonctions administratives. L’équipe, qui possède le deuxième choix au total du prochain repêchage, a également annoncé que Joe Nieuwendyk avait démissionné de ses fonctions de dépisteur professionnel et de conseiller. Francis, 55 ans, est membre du Temple de la renommée et a remporté deux fois Coupes Stanley avec les Penguins de Pittsburgh (1991 et 1992). Il avait été nommé dg des Hurricanes en 2014, après avoir été le dauphin de Jim Rutherford, qui tente de remporter une troisième Coupe consécutive avec les Penguins. AP