Le quart Lamar Jackson des Ravens a réussi à inscrire un touché au troisième quart grâce à une course de huit verges pour donner les devants aux siens pour de bon.

Lamar Jackson spectaculaire face aux Seahawks

SEATTLE — Lamar Jackson a une fois de plus fait la démonstration de ses prouesses au sol en récoltant 116 verges de gains par la passe et les Ravens de Baltimore ont vaincu les Seahawks de Seattle 30-16, dimanche après-midi.

Jackson a sans aucun doute été le meilleur joueur sur le terrain, éclipsant le quart-arrière des Seahawks Russell Wilson. Il a particulièrement tiré son épingle du jeu en deuxième demie, menant les Ravens à deux séquences payantes.

Malgré sa bonne performance, Jackson était fâché après la première demie. Le quart-arrière était insatisfait d’avoir capitulé à trois reprises avec des placements. Insatisfait d’avoir réalisé une course de 13 verges lors d’un troisième essai, alors qu’il devait parcourir 15 verges.

John Harbaugh a décelé les états d’âme de son jeune poulain et a demandé un temps d’arrêt pour donner une chance à Jackson de faire ce qui sait faire de mieux. C’est à ce moment que le quart-arrière a réussi à inscrire un touché au troisième quart grâce à une course de huit verges pour donner les devants aux siens pour de bon.

«J’étais tanné de ne pas marquer plus de trois points à la fois», a déclaré Jackson.

Earl Thomas était de retour à Seattle après neuf saisons dans l’uniforme des Seahawks, mais mis à part quelques séquences, il a plutôt laissé le projecteur sur Jackson.

Jackson a réalisé plusieurs jeux spectaculaires pour mettre les Ravens en bonne position d’atteindre la zone des buts. Il a notamment facilité le travail de Justin Tucker, qui a inscrit trois bottés de placement.

«J’ai toujours voulu jouer contre Michael Vick. Je crois que je goûte à la nouvelle ère avec Lamar Jackson», a déclaré l’ailier défensif des Seahawks, Jadeveon Clowney.

Les Ravens ont poursuivi leur domination en début de quatrième quart a parcourant 86 verges en 13 jeux pour conserver le ballon durant neuf minutes.

Lorsque Wilson a récupéré le ballon, les Ravens ont rapidement sauté sur l’occasion pour creuser l’écart à 17 points. Marlon Humphrey a récupéré le ballon échappé par les Seahawks et a parcouru 18 verges pour inscrire un majeur, le second de la soirée inscrit par la défensive.

Jackson a complété neuf de ses 20 passes et n’a récolté que 143 verges par la voie des airs. Il a grandement été appuyé par l’unité défensive, qui a limité les Seahawks à trois points en deuxième demie et qui a capitalisé sur deux revirements.

Wilson, qui connaissait un bon début de saison jusqu’à présent, a eu de la difficulté à repérer ses receveurs face à une défensive plus physique.

Bourde de Wilson

Les Seahawks (5-2) ont pris les devants 10-6 au deuxième quart. Une bourde de Wilson a toutefois changé l’allure de la rencontre. Peters a intercepté la passe de Wilson et a réussi à retourner l’interception sur 67 verges pour un majeur.

«C’est pour ça que nous sommes allés le chercher. Pour des jeux comme celui-ci, a soutenu le porteur de ballon des Ravens Mark Ingram. Il a un flair pour récupérer le ballon et un flair pour atteindre la zone des buts. Je lève mon chapeau à notre directeur général pour lui avoir mis le grappin dessus. Nous avons été récompensés aujourd’hui.»

Wilson a amassé 241 verges en 20 passes complétées et a lancé une passe de touché de huit verges à Tyler Lockett au premier quart.