Choisi le joueur le plus utile à son équipe, Alexis Lafrenière de l’Océanic de Rimouski a aussi été élu personnalité de l’année lors du Gala des Rondelles d’Or de la LHJMQ.

Lafrenière, joueur le plus utile de la LHJMQ

Nommé au titre de personnalité de l’année, en début de soirée, Alexis Lafrenière a été sacré joueur le plus utile de la saison 2018-2019, mercredi au Capitole de Québec, à l’occasion du Gala des Rondelles d’Or de la Ligue de hockey junior majeur du Québec marqué du sceau du 50e anniversaire du circuit.

Le joueur de 17 ans de l’Océanic de Rimouski a été préféré au meilleur marqueur de la dernière campagne Peter Abbandonato (Rouyn-Noranda) et à Joseph Veleno (Drummondville). 

«C’est gros. C’est le fun de pouvoir être reconnu à travers la ligue, c’est un trophée individuel, mais il y a une équipe derrière toi. Dans le fond, c’est quasiment un trophée d’équipe pour moi», disait Lafrenière, qui est reparti avec les trophées Paul-Dumont et Michel-Brière au terme de cette soirée où l’on a aussi procédé à l’intronisation de cinq nouveaux membres au Temple de la renommée et dévoilé le top-10 des meilleurs joueurs de l’histoire de la LHJMQ.

Lafrenière avait cependant plus la tête à la prochaine série qui opposera l’Océanic aux Screaming Eagles de Cap-Breton à compter de vendredi qu’à tracer le bilan de la saison qui lui a valu autant de récompenses.

«Il est trop tôt pour le faire, il nous reste encore de grosses séries à jouer. Ç’a été une bonne saison pour moi, j’ai développé le côté défensif de mon jeu avec Serge Beausoleil et beaucoup appris de jouer avec les meilleurs au Championnat du monde junior», notait celui qui se réjouissait d’avoir reçu son premier trophée des mains de Brad Richards, l’un des plus grands joueurs à avoir porté le même uniforme que lui à Rimouski, et son second de celles de Guy Lafleur et Mario Lemieux.

Lafrenière, qui a procédé à l’annonce du plus grand, multiplie les honneurs depuis ses débuts dans la LHJMQ. Il avait été nommé la recrue de l’année au terme de sa première saison, l’an passé. Il devrait être consacré meilleur espoir professionnel à la même période, l’an prochain, puisqu’il sera admissible au repêchage de la LNH en 2020, soit après trois saisons complètes dans la LHJMQ. Il a bouclé sa deuxième saison au troisième rang des marqueurs avec une récolte de 105 points, dont 37 buts. Son rendement lui a aussi valu une nomination au sein de la première équipe d’étoiles, tout comme son coéquipier Charle-Édouard D’Astous, qui a aussi mérité le trophée Émile-Bouchard remis au défenseur par excellence et le prix du joueur humanitaire.

«Je vis mes derniers moments dans la Ligue, ça couronne bien une saison et une carrière. Mais le plus important s’en vient, je veux sortir en champion. J’ai travaillé fort pour obtenir cet honneur, il s’agit d’un bel accomplissement», soulignait l’arrière de 20 ans.

Le plein de trophées

Champions de la saison régulière, les Huskies de Rouyn-Noranda ont fait le plein de trophées, mercredi. La LHJMQ a reconnu la besogne accomplie par Mario Pouliot, qui a hérité des titres d’entraîneur-chef et directeur général de l’année. «Il s’agit d’un privilège d’être à la tête de ce groupe, notamment parce que les trois quarts de l’équipe ont été repêchés par mon fils et les dépisteurs de l’organisation, et cette année, j’ai l’occasion de les diriger», indiquait Pouliot.

Il y avait beaucoup de monde à ce gala annuel et Gilles Courteau ne cachait pas sa fierté de voir autant de vedettes réunies au même endroit. «Nous n’aurons jamais eu un portrait de famille autant étoffé que celui de ce soir [mercredi]», se réjouissait le commissaire.

+

LISTE DES GAGNANTS

Trophée Jean-Béliveau (meilleur compteur)

Peter Abbandonato, Rouyn-Noranda

Coupe RDS (recrue)

Jordan Spense, Moncton

Trophée Paul-Dumont (personnalité)

Alexis Lafrenière, Rimouski

Trophée Ron-Lapointe (entraîneur)

Mario Pouliot, Rouyn-Noranda

Trophée Mike Bossy (meilleur espoir professionnel)

Raphaël Lavoie, Halifax

Trophée humanitaire

Charle-Édouard D’Astous, Rimouski

Trophée Maurice-Filion (directeur généra)

Mario Pouliot, Rouyn-Noranda

Trophée Frank-J-Selke (joueur le plus gentilhomme)

Peter Abbandonato, Rouyn-Noranda

Trophée Jacques-Plante (gardien avec la meilleure moyenne)

Samuel Harvey, Rouyn-Noranda

Trophée Émile-Bouchard (défenseur)

Charle-Édouard d’Astous, Rimouski

Trophée Marcel-Robert (joueur étudiant)

Matthew Welsh, Chalottetown

Trophée Michel-Brière (joueur le plus utile)

Alexis Lafrenière, Rimouski