Même si la Ville de Québec et le promoteur des grands prix cycliste tenus dans la province n'ont pas voulu confirmer la signature d'une entente, tout semble indiquer que le WorldTour sera de retour dans la Capitale.

La Ville de Québec dit oui au Grand Prix cycliste jusqu'en 2018

Après avoir paru frileuse en septembre, la Ville de Québec a décidé de donner son appui au Grand Prix cycliste pour les quatre prochaines années en lui octroyant un peu plus de 4 millions $.
«C'est un événement qui est tellement populaire et qui nous ressemble tellement! [...] Québec est une ville de vélo», lance Paul-Christian Nolin. Le porte-parole du maire Régis Labeaume commentait ainsi la décision prise par le comité exécutif de la Ville jeudi, et qui sera soumise au conseil municipal lundi prochain. 
Lors du Grand Prix de septembre dernier, l'attitude du maire de Mont­réal, Denis Coderre, qui s'était engagé à financer l'événement pour les cinq prochaines années, contrastait avec celle du maire Labeaume, qui s'était montré plus prudent. 
M. Nolin soutient que Québec voulait prendre le temps de «négocier serré» avec les organisateurs et ne pas être «prise pour acquis». 
Marcel Leblanc, vice-président directeur des Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal, s'est montré très heureux de la décision de la Ville, en mentionnant toutefois qu'il n'y avait pas eu de négociation ardue. 
«La Ville nous donne environ le même montant que par les années passées», assure-t-il. En 2014, Québec a, par exemple, avancé près de 2 millions $ à l'organisation, mais ce montant comprenait les subventions fédérale et provinciale de 1 million $, qui lui ont été remboursées. 
Selon M. Leblanc, les lettres d'entente avec les deux villes en sont au même point et devraient être signées dans les prochaines semaines.
Tracé à déterminer
L'automne dernier, les athlètes du Grand Prix cycliste ont roulé sur l'avenue Maguire en raison des travaux qui avaient lieu dans la côte Gilmour. Un tracé qui avait ravi les commerçants. On ne sait toutefois pas encore si cette boucle sera conservée cette année. «Plusieurs scénarios sont à l'étude», se contente de dire M. Leblanc. 
Chose sûre, l'épreuve cyclosportive, qui permettait aux cyclistes amateurs de parcourir la même boucle que les pros, ne sera pas de retour. Seulement 4000 personnes y ont pris part en deux ans à Montréal et à Québec, ce qui était nettement insuffisant.
Les Grands Prix cyclistes de Mont­réal et de Québec sont les seules étapes du UCI WorldTour à être présentées en Amérique du Nord. La compétition de Québec aura lieu le vendredi 11 septembre, tandis que celle de Montréal se tiendra le dimanche 13 septembre.