Épié par les spectateurs, Tiger Woods semblait heureux de se retrouver dans son jardin d’Augusta lors de sa ronde d’entraînement avec Justin Thomas, lundi.

La Tigermania de retour

AUGUSTA — L’expression voulant que les astres soient alignés pour une personne, pour un événement ou pour une compagnie, ne peut être plus juste pour souligner le retour de Tiger Woods dans un premier tournoi majeur depuis 2016.

La Tigermania est définitivement de retour. S’agissait d’être présent aux alentours du premier tertre de départ au club Augusta National, lundi après-midi, pour en mesurer toute l’étendue.

Ils étaient des milliers à saluer au passage Tiger Woods lors de sa marche vers le vert d’entraînement, puis vers le tertre de départ. Et ce fut une clameur soutenue après qu’il eût frappé sa première balle. Et la grande majorité de la galerie s’est déplacée pour le suivre.

Pour ajouter au spectacle, ajoutons qu’il était en compagnie de Fred Couples, l’un des favoris de la foule, et de Justin Thomas. Et ce fut tout aussi excitant, sinon plus, de le voir à l’œuvre avec Phil Mickelson, mardi. Les deux ne s’invitaient pas à souper il y a quelques années et maintenant ils jouent ensemble et, surtout, ils ont du plaisir. Au grand plaisir des spectateurs.

Le retour à la santé de Tiger Woods et ses performances lors de ses derniers tournois sur le circuit de la PGA servent un sérieux avertissement à ses adversaires. Faudra maintenant toujours le compter parmi les favoris.

Les performances de Woods font également le grand bonheur de la compagnie de balles Bridgestone, qui est associée à Tiger depuis 2016. Une visite à l’usine Bridgestone, à Covington, à une heure et demie d’Augusta, nous a permis de rencontrer Elliot Mellow, le directeur du marketing.

Mellow était aux premières loges pour la transition de Tiger, qui est passé de Nike à Bridgestone. «C’était en 2016, un peu après que Nike ait annoncé qu’elle ne fabriquait plus d’équipements de golf. J’étais dans une réunion quand mon téléphone a sonné. J’ai regardé qui appelait et quand j’ai vu que c’était l’agent de Tiger, je me suis dit que je devais absolument répondre. Il nous a commandé douze douzaines de balles.»

Très méticuleux

Faut dire ici que l’agent avait fait la même demande à quelques autres fabricants. «Deux semaines plus tard, l’agent me rappelle pour commander d’autres balles. C’était bon signe. Et finalement, parmi toutes les balles essayées, c’est celles de notre compagnie qu’il a choisies. Nous ne l’avons jamais directement sollicité. Ce fut la même chose avec Bryson Deschambeau et Lexi Thompson. Ce fut leur choix.» Fred Couples, Matt Kuchar et Cheyenne Woods font aussi partie de l’équipe professionnelle de Bridgestone.

«Quand tu travailles avec Tiger, il faut que tu sois un perfectionniste, car il est très méticuleux au sujet des spécifications de son équipement. Il veut une balle qui a un maximum de rotation pour son bois de départ. Pour ses cocheurs aussi il faut que la balle est une certaine rotation pour qu’elle s’arrête là où il le désire sur le vert. Notre balle Tour B XS est celle qu’il utilise.»

Deschambeau, pour sa part, est très scientifique. «Il nous pose plein de questions et je le réfère aux gars de recherche et développement. Nous essayons de lui donner les bonnes réponses. Quant à Matt Kuchar, c’est très agréable de travailler avec lui et il nous fait de bonnes recommandations sur nos balles.»

Quand on dit que les astres sont alignés... Depuis l’annonce du retour au jeu de Tiger Woods, les ventes de balles Bridgestone sont en croissance constante.

«Après le tournoi de Valspar, les marchands ont doublé leurs commandes. Et après le tournoi de Bay Hill, ce fut encore le double. Nous avons connu une année 2017 exceptionnelle au niveau des ventes et le mois de juin dernier a été le meilleur de toute l’histoire de Bridgestone. Pour des raisons de compétition, nous ne pouvons révéler de chiffres.»

Il n’y a pas que la compagnie Bridgestone qui profite du retour de Tiger Woods. L’intérêt pour le golf a grandement augmenté et les réseaux de télévision qui diffusent le golf ont vu leur audience s’accroître de façon significative. Il ne serait pas surprenant que le Tournoi des maîtres recueille un des meilleurs auditoires de son histoire.