Quart réserviste des Redskins, Colt McCoy a pris la place d’Alex Smith lorsque celui-ci est tombé au combat dimanche, dans un revers de 23-21 contre Houston.

La Thanksgiving «énorme» de McCoy

ARLINGTON — Colt McCoy a éteint son téléphone, sachant qu’il revenait dans son coin de pays pour son premier départ dans la NFL en quatre ans, dans le stade où il a aidé les Longhorns à obtenir la chance de mériter un titre national. C’est aussi là, au stade des Cowboys, que le quart-arrière a signé sa dernière victoire chez les pros.

Le réserviste de longue date connaît l’enjeu, lui qui remplace Alex Smith, blessé à la jambe. Les Redskins de Washington (6-4) peuvent s’installer au sommet de leur division en battant Dallas (5-5), lors d’une confrontation emblématique de l’Action de grâce américaine. «Je suis reconnaissant d’avoir cette opportunité, mais je pense qu’il est temps d’aller jouer et de mettre tout le reste de côté. Nous avons un match énorme cette semaine. C’est un match énorme.»

McCoy a une fiche de 2-0 au AT & T Stadium, battant d’abord Nebraska pour le titre du Big 12 en 2009 et pour une place dans le match du championnat BCS. Le Texas a perdu contre Alabama, dans un match où McCoy s’est blessé tôt dans la rencontre. Cinq ans plus tard, le gaillard d’une petite ville du Texas a aidé à vaincre les Cowboys, obtenant 299 verges aériennes dans un gain de 20-17 de Washington, en prolongation.

Maintenant âgé de 32 ans, McCoy n’a pas obtenu de départ depuis la dernière de ses trois défaites consécutives à la fin de la saison 2014. Choix de troisième tour des Browns en 2010, il a une fiche globale de 7-18.

McCoy en est à sa cinquième année comme quart réserviste des Redskins. Il n’a disputé que quatre matchs en quatre saisons. Son plus récent est quand il a pris la place de Smith lorsqu’il est tombé au combat dimanche, dans un revers de 23-21 contre Houston.

«Ça fait un moment qu’il n’a pas joué dans un match important. Le défi est là», a dit l’entraîneur-chef Jay Gruden. «Je sais qu’il est excité, pas à peu près. Il déteste que l’ouverture se soit présentée à cause d’une blessure à Alex. Je le comprends. Mais au fond de lui, il attendait une occasion du genre.»

Elliott l’attendait

Quant au demi offensif Ezekiel Elliott, des Cowboys, il attendait un autre match de Thanksgiving puisque l’an dernier, il était suspendu pour six matchs à la suite d’allégations de violence au foyer. À ses débuts dans ce contexte face aux Redskins il y a deux ans, comme recrue, il avait sauté dans le baril rouge géant de l’Armée du Salut après un touché, dans une victoire de 31-26, à Arlington.

Les Redskins, qui n’ont pas permis de match de 100 verges aux porteurs de ballon adverses cette saison, ont limité Elliott à 33 verges dans une victoire de 20-17 à Washington, le mois dernier. C’était le deuxième total le plus bas de sa carrière.

Les Cowboys viennent de signer deux gains de suite pour la première fois cette saison, deux victoires obtenues à l’étranger.

+

DES PROCHES DE JULIO JONES BLESSÉS DANS UNE FUSILLADE

Quatre proches de l’ailier espacé des Falcons d’Atlanta Julio Jones ont été blessés dans une fusillade survenue dans un parc de maisons mobiles, en Alabama. Le shérif du comté de Baldwin, Hoss Mack, ignore toujours les motifs de la fusillade survenue dimanche. Il a mentionné que les frères Jermain Dickerson et Tamarius Dickerson ainsi que leur cousin Royald Jones avaient pointé une arme à feu en direction de Jahlen Baker, un demi-frère des Dickerson, qui repose dans un était critique. Mack a aussi dit que Julio Jones pourrait être un cousin, ou encore l’oncle des suspects dans cette affaire. L’ailier espacé avait quitté Atlanta après le match de dimanche contre Dallas en raison d’une «urgence familiale». Avant l’entraînement de mardi, il a brièvement rencontré les journalistes et a insisté sur le côté privé de l’affaire. «Je n’ai jamais laissé ce qui se passe à l’extérieur du terrain m’affecter sur le terrain», a notamment lancé Jones, qui sera en uniforme contre les Saints de La Nouvelle-Orléans, jeudi.